Asia Bibi n’est pas seule : on prie pour elle dans le monde entier

Fides se fait l’écho de cette mobilisation spirituelle

| 1091 clics

ROME, Mercredi 20 avril 2011 (ZENIT.org) - « Asia Bibi n'est pas seule : on prie pour elle dans le monde entier », titre aujourd'hui l'agence vaticane Fides qui se fait l'écho de cette mobilisation spirituelle.

Des Clarisses de Lovere (Italie) aux Pauvres Dames de clôture de New York (Etats-Unis), de la communauté des franciscains de Thu Duc, à Hochiminh Ville (Vietnam) au Diocèse de Batouri (Cameroun), des Sœurs de Saint Joseph de Tarbes au Brésil aux Communautés chrétiennes de Nouvelle Zélande, des maronites du Liban aux orthodoxes d'Indonésie, aujourd'hui, 20 avril 2011, communautés, instituts religieux, associations, paroisses et fidèles de toutes les confessions chrétiennes prient pour Asia Bibi, en offrant des messes, en allumant des cierges, en organisant des processions aux flambeaux et des adorations eucharistiques.

L'initiative d'une « Journée spéciale de Prière » lancée par la Fondation Masihi - qui entendait réveiller les consciences : la souffrance d'une femme chrétienne condamnée à mort injustement au Pakistan sous la fausse accusation de blasphème - a enregistré des adhésions sur les cinq continents. « Nous croyons en la puissance de la prière, capable de déplacer les montagnes, grâce à l'intervention de Dieu » a précisé à l'Agence Fides, Haroon Barkat Masih, directeur de la Fondation Masihi. « Nous croyons qu'il est important de solliciter la communion universelle des fidèles en faveur des cas de persécutions comme celui d'Asia Bibi » a-t-il expliqué.

De nombreux fidèles, en effet, disent prier « pour Asia et pour les chrétiens persécutés » : « Nous nous unissons à la prière pour Asia Bibi et pour les autres victimes, espérant que l'on arrive rapidement à une amélioration de la situation » écrivent les Sœurs Clarisses de Lovere qui se sont unies aux Monastères déjà impliqués comme celui d'Escalona (Tolède, Espagne) ou celui des Bénédictines de Rosano (Italie) (voir Fides 11/04/2011).

Les franciscains du Vietnam, au cours d'une veillée de prière spécifique, feront mémoire d'Asia Bibi, des victimes de la loi sur le blasphème au Pakistan et « également des victimes de la répression de la liberté de conscience et de religion au Vietnam ». Aux Etats-Unis, outre l'adhésion des « Pauvres Dames » de New York, de nombreuses communautés chrétiennes se sont associées à l'initiative en la relayant y compris au travers des moyens de communication les plus modernes comme le réseau social Facebook.

Très nombreuses - remarque la Fondation en exprimant un mouvement d'heureuse surprise - sont les adhésions provenant du continent africain. Ont en effet écrit des communautés de religieux et de laïcs du Sénégal, les religieuses d'un village du Bénin, des communautés du Tchad, de République centrafricaine, du Cameroun et d'Afrique du Sud.

L'initiative a rencontré tout autant d'intérêt en Amérique latine, surtout en Argentine et au Brésil (même dans les communautés chrétiennes indigènes de la forêt amazonienne) mais également au Chili, en Equateur, au Pérou et au Venezuela.

Au Pakistan, S.Exc. Mgr Andrew Francis, Evêque de Multan et Président de la Commission pour le Dialogue interreligieux au sein de la Conférence épiscopale, a confirmé à Fides qu'il priera en tant que représentant de l'Eglise catholique, qui a enregistré l'adhésion publique d'un autre Evêque, S.Exc. Mgr Anthony Rufin, Evêque d'Islamabad. Les Œuvres pontificales missionnaires du Pakistan ont mobilisé les enfants et les jeunes des écoles alors que d'autres communautés chrétiennes au Punjab se retrouvent en prière dans un moment difficile pour les fidèles, victimes de récentes attaques (voir Fides 18/04/2011). Ainsi que cela a été précisé à Fides, les fidèles de la Christ Church et de la St. Paul Church de Rawalpindi, de la St. Thomas Church et de la Lady Fatima Church d'Islamabad, de la FGA Church, de la New Life Church, du Gospel of God, de l'United Pentecostal Church de Lahore, de la Holly Trinity Church et de la Hunter Memorial Church de Sialkot allumeront des cierges.

Au nombre des centaines d'adhésions, se trouvent également celles des Missionnaires de la Consolata, des Frères du Sacré-Cœur, de Paroisses de différents Diocèses de France, d'Espagne, du Royaume-Uni, du Centre Saint André de la République de Saint Marin. Un fidèle français a écrit une poésie pour Asia Bibi qui, exprimant les sentiments et les espoirs de toutes les communautés participantes, s'achève sur ces mots : « Sœur Asia, tu ne seras jamais seule ».