Asie : Des catholiques chinois et indiens, et des bouddhistes japonais à l’audience

Des liens depuis le concile avec la fondation « Rissho Kosei-kai » 

| 1553 clics

ROME, Mercredi 5 mai 2010 (ZENIT.org) - Parmi les groupes de différents continents présents à l'audience générale ce mercredi, place Saint-Pierre, on a remarqué la présence de trois groupes venus d'Asie.

Une chorale chinoise de « l'église du Nord », de Pékin, soit une trentaine de personnes, a participé à l'audience. Et 65 visiteurs venaient de la paroisse Saint-Antoine de Bangalore, en Inde.

Par ailleurs, le pape Benoît XVI a salué au terme de l'audience deux membres d'une délégation de Bouddhistes japonais de la fondation « Rissho Kosei-kai » : une dizaine de visiteurs. Ce mouvement laïc a été fondé en 1938 par Nikkyo Niwano et Myoko Naganuma.

M. Niwano a été le seul invité non-chrétien au concile Vatican II, en 1965. Il a été reçu en audience privée par Paul VI à cette occasion.

Paul VI a souligné l'importance pour les peuples de différentes religions « de ne pas s'agripper à leurs factions ou dénominations mais de se reconnaître mutuellement et de prier les uns pour les autres ».

Le fondateur a participé aux rencontres des Religions à Assise en 1986 et 1993, et son fils, Nichiko Niwano, en 2002.

L'organisation promeut la paix dans le monde notamment par la « Niwano Peace Foundation » qui décerne chaque année un prix à un artisan de paix. Le 27e prix sera remis le 13 mai à Tokyo à Mme Ela Ramesh Bhatt de l'Association indienne des Femmes qui s'auto-emploient (SEWA) qui promeut les coopératives et le micro-crédit.


Anita S. Bourdin