Assemblée de la Congrégation pour les Eglises orientales

Conclusion de l'Année de la foi avec le pape François

Rome, (Zenit.org) Rédaction | 499 clics

« Les Eglises catholiques d’Orient 50 ans après le concile Vatican II » : c'est le thème de l’assemblée plénière de la Congrégation pour les Eglises orientales qui s’est ouverte mardi, 19 novembre, au Vatican, sous la présidence du préfet, le cardinal Leonardo Sandri.

L’assemblée, qui s’achèvera vendredi, 22 novembre, rassemble quelque 28 membres de la congrégation entre patriarches et archevêques majeurs, cardinaux, archevêques et évêques, représentants des rites byzantin, syro-oriental ou chaldéen, syro-occidental et maronite, et d’Alexandrie.

Les réflexions portent, indique un communiqué, sur l’impact du concile Vatican II sur les chrétiens d’Orient, et sur les divers documents du concile à ce sujet. L’objectif est de "vérifier la croissante sensibilité de l’Eglise universelle pour les catholiques d’Orient, à la lumière du phénomène migratoire", indique un communiqué. Une partie des travaux sera aussi consacrée aux activités du dicastère.

Au programme de jeudi matin : une messe présidée par le cardinal Sandri pour invoquer la paix en Terre Sainte et dans tout le Moyen Orient, et une rencontre du pape François d’abord avec les patriarches et les archevêques majeurs, puis avec tous les membres de l’assemblée plénière.

Dimanche 24 novembre, les chefs et pères des Eglises orientales s’uniront au pape pour la messe de clôture de l’Année de la foi.

Traduction d'Océane Le Gall