Assise : Le geste « prophétique » de Jean-Paul II

Le rassemblement des religions pour la paix en 2007 à Naples

| 584 clics

ROME, Mardi 5 septembre 2006 (ZENIT.org) – Au nom de tous les partcipants, une jeune femme musulmane de Somalie a salué le geste prophétique de Jean-Paul II qui « en pleine guerre froide », a osé le rassemblement des religions pour la paix à Assise, en 1986.



Un anniversaire que le cardinal Sepe a évoqué en conclusion, vers 20 heures, avant d’inviter au prochain rassemblement, en 2007 à Naples.

Le rassemblement s’est en effet achevé ce soir à Assise, en présence du président de la République italienne, M. Giorgio Napolitano, par le discours du fondateur de Sant’Egidio, M. Andrea Riccardi.

Celui-ci a invité notamment à « intervenir » pour aider l’Afrique qui « frappe à la porte » de l’Europe par les mouvements migratoires, et en soulignant la « terrible » responsabilité de qui « bénit les armes ».

Il a été suivi d’un témoignage sur le nouveau cessez-le-feu en Ouganda, auquel Sant’Egidio a travaillé pendant des années, et par un moment de silence pour les victimes de la violence.

Puis, une jeune femme musulmane de Somalie a lu, en italien, le message final des participants de la rencontre, insistant sur l’initiative « prophétique » de Jean-Paul II.

Le message réaffirme : « Nous ne prierons jamais les uns contre les autres », « nous croyons dans le dialogue ».

Il dit encore : « La guerre n’est pas notre destin ! Qui utilise le nom de Dieu pour détruire l’autre s’éloigne de la religion pure, la paix est le nom de Dieu, Dieu est plus fort (…) que qui vit de la haine ; rien n’est perdu avec le dialogue, tout est possible avec la paix, jamais plus la guerre ! »

L’appel à été remis par les représentants de différentes religions à un groupe d’enfants qui l’ont transmis aux gouvernants – dont M. Napolitano - diplomates présents, pour qu’il soit communiqué aux peuples du monde.

Le cardinal Crescenzio Sepe, archevêque de Naples, a évoqué le bilan de vingt ans de cette initiative avant d’inviter au rassemblement pour 2007 à Naples : une invitation saluée par des applaudissements nourris. « Naples, ville pont, veut être l’Europe ouverte à la Méditerranée, à l’Afrique et au monde ».

Les représentants des religions ont ensuite allumé « les lumières de la paix » avant de signer l’appel, à commencer par le cardinal Paul Poupard, président des conseils pontificaux de la Culture et pour le Dialogue interreligieux.

On reconnaissait au passage des personnalités comme le cardinal Walter Kasper, président du conseil pontifical pour la promotion de l’Unité des chrétiens ou Mgr Agostino Marchetto, ou l’évêque d’Assise, Mgr Domenico Sorrentino, et encore Jean Vanier, mais aussi M. Napolitano Mgr Vincenzo Paglia, évêque de Terni, M. Andrea Riccardi.

Les membres de l’assemblée ont ensuite été invités à échanger un signe de paix : sous les notes de l’Alleluia de Haendel et la sereine nuit d’Assise, cardinaux, représentants des différentes confessions chrétiennes, rabbins, imams, représentants des religions orientales ont échangé ces gestes prophétiques et… pris quelques photos pour fixer ce moment exceptionnel, vers 20 h 30.