Astronomie: l'accès à  la science pour tous

Discours à l'Observatoire du Vatican (texte intégral)

Rome, (Zenit.org) Pape François | 550 clics

« Il est juste que tous les peuples aient accès à la recherche et à la formation scientifique », déclare le pape François, qui encourage les scientifiques, en particulier les astronomes, à « partager leurs connaissances ».

En effet, souligne-t-il, « seule, une toute petite partie de la population mondiale a accès à ces connaissances qui ouvrent le cœur et l’esprit aux grandes questions que l’humanité s’est toujours posées : D’où venons-nous ? Où allons-nous ? Quel est le sens de cet univers de cent mille millions de galaxies ?... La recherche des réponses à ces questions prédispose à rencontrer le Créateur ».

Le pape François a rencontré les jeunes astronomes participant à la session d'été de l’Observatoire astronomique du Vatican, ce jeudi 26 juin 2014. Saluant cette initiative « où les jeunes du monde dialoguent, collaborent et s’aident mutuellement dans la recherche de la vérité », il a affirmé que « les sciences peuvent être un instrument adapté et efficace pour promouvoir la paix et la justice ».

Si « l’Église se réjouit de l’admirable progrès scientifique en reconnaissant l’immense potentiel que Dieu a donné à l’esprit humain » elle rappelle aussi que « la foi peut élargir les perspectives de la raison en l’enrichissant », a-t-il ajouté.

A.K.

Discours du pape François

Bonjour,

J’ai la joie de vous accueillir, professeurs et élèves du cours d’été organisé par l’Observatoire astronomique du Vatican, sur le thème « Galaxies : proches et lointaines, jeunes et vieilles », et j’accueille aussi les pères et les frères jésuites et les employés de l’Observatoire astronomique.

Je me réjouis de la participation nombreuse et qualifiée à cette école internationale qui réunit des professeurs et élèves provenant d’au moins 23 pays. Je remercie particulièrement les professeurs qui ont consacré du temps et des efforts pour vous introduire, vous, jeunes astronomes, au travail ardu et fascinant de l’étude de l’univers, don précieux du Créateur. Je désire aussi remercier les bienfaiteurs qui ont généreusement contribué aux bourses d’études.

Pendant presqu’un mois, vous vous êtes non seulement consacrés à l’étude des galaxies, guidés par des professeurs experts en ce domaine, mais vous avez aussi partagé vos traditions culturelles et religieuses, donnant un beau témoignage de dialogue et de coexistence dans l’harmonie. Au cours de ces semaines d’études, vous avez donné vie à des collaborations scientifiques et tissé des liens d’amitié durables. En voyant vos visages, j’ai l’impression d’admirer une mosaïque qui comprend des peuples de tous les coins du monde. Il est juste que tous les peuples aient accès à la recherche et à la formation scientifique. Le vœu que tous les peuples puissent jouir des bénéfices de la science est un défi qui nous engage tous, en particulier les scientifiques.

L’École d’astrophysique de l’Observatoire astronomique du Vatican devient ainsi un lieu où les jeunes du monde dialoguent, collaborent et s’aident mutuellement dans la recherche de la vérité qui se concrétise, dans votre cas, dans l’étude des galaxies. Cette initiative simple et concrète montre comment les sciences peuvent être un instrument adapté et efficace pour promouvoir la paix et la justice.

C’est aussi pour cette raison que l’Église est engagée dans le dialogue avec les sciences à partir de la lumière offerte par la foi, puisqu’elle est convaincue que la foi peut élargir les perspectives de la raison en l’enrichissant (cf. exhort. apost. Evangelii Gaudium, 238). Dans ce dialogue avec les sciences, l’Église se réjouit de l’admirable progrès scientifique en reconnaissant l’immense potentiel que Dieu a donné à l’esprit humain (cf. ibid., 243), comme une mère se réjouit et qu’elle est fière à juste titre quand ses enfants grandissent « en sagesse, en taille et en grâce » (Lc 2,52).

Je voudrais aussi vous encourager à partager autour de vous dans vos pays les connaissances que vous avez acquises sur l’univers. Seule, une toute petite partie de la population mondiale a accès à ces connaissances qui ouvrent le cœur et l’esprit aux grandes questions que l’humanité s’est toujours posées : D’où venons-nous ? Où allons-nous ? Quel est le sens de cet univers de cent mille millions de galaxies ?... La recherche des réponses à ces questions nous prédispose à rencontrer le Créateur, Père bon, puisque « c’est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être » (Ac 17,28).

Que Dieu tout-puissant et miséricordieux, qui « compte le compte le nombre des étoiles, il donne à chacune un nom » (Ps 147,4) vous comble de sa paix et vous bénisse.

Traduction de Zenit, Constance Roques