Attaques contre des Coptes : le card. Kasper appelle à la solidarité des chrétiens

Lettre au pape Shenouda III

| 1905 clics

ROME, Vendredi 8 janvier 2010 (ZENIT.org) - « Tous les chrétiens doivent demeurer unis face à l'oppression », déclare le cardinal Kasper au lendemain de l'attaque - dans la nuit de mercredi 6 janvier, nuit de Noël pour l'Orient chrétien - dans laquelle six membres de l'Eglise copte ont été tués, ainsi qu'un policier. L'attaque à arme à feu a fait aussi des blessés. La police égyptienne a arrêté ce vendredi trois suspects, auteurs présumés de la fusillade meurtrière qui a eu lieu près de deux églises et d'un centre commercial.

Le cardinal Walter Kasper, président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens, a adressé une lettre - en anglais - à Sa Sainteté Shenouda III, pape d'Alexandrie d'Egypte et patriarche du Siège de Saint-Marc, au Caire, « pour lui exprimer sa proximité après les attaques contre les chrétiens coptes à l'issue de la liturgie de Noël », à Nagaa Hamadi.

« C'est avec tristesse que j'ai appris la nouvelle tragique de la mort et des blessures de plusieurs chrétiens coptes après la messe de minuit à Nagaa Hamadi, en Haute Egypte », confie le cardinal Kasper.

Unis face à l'oppression

« Sachez, poursuit le cardinal Kasper, que je suis uni en ce moment par la prière à Votre Sainteté et à la communauté chrétienne copte. Lorsque nos chrétiens souffrent injustement, c'est une blessure dans le Corps du Christ, auquel appartiennent tous les croyants. Nous partageons tous cette tristesse, et ensemble nous prions pour la guérison, pour la paix et la justice. Tous les chrétiens doivent demeurer unis face à l'oppression et chercher ensemble la paix que seul le Christ peut donner ».

« Je prie pour le repos de l'âme des défunts et pour la guérison des blessés, ainsi que pour la consolation des familles des victimes », conclut le cardinal Kasper.

Anita S. Bourdin