Attester que d'autres voies sont toujours possibles

Les "mille signes" du porte-parole des évêques de France

Paris, (Zenit.org) Mgr Bernard Podvin | 873 clics

L'invitation du Saint-Père à prier et jeûner pour la paix est remarquable dans sa signification et son retentissement ! 

Cette démarche renvoie chacun à l'essentiel. Elle aiguise le discernement. Elle purifie nos débats des scories de la polémique. Elle fait recevoir de l'Esprit la justesse des paroles et la force d'agir.
Prier et jeûner procurent la maîtrise de soi. Nous sommes aux antipodes de la fuite du réel. Regardez combien le même Pape mobilise toutes les énergies de la planète. 

La position du catholique concernant la Syrie n'est donc pas béate: condamner, on ne peut plus vigoureusement, les ignominies perpétrées contre les populations. Mais refuser les options qui font risquer l'embrasement. Les atrocités, quand elles sont hélas avérées, ne peuvent laisser nos consciences passives. Mais la manière de réagir ne peut moralement accroître la vulnérabilité des populations qui souffrent déjà. La prière et le jeûne ne nous laisseront pas sans voix pour attester que d'autres voies sont toujours possibles! 
 
Mgr Bernard Podvin
Porte-parole de la Conférence des évêques de France.