Audience générale : Pâques, pour « accueillir la volonté de Dieu »

Benoît XVI explique les rites de la semaine sainte

| 1724 clics

ROME, Mercredi 20 avril 2011 (ZENIT.org) - « Disposons-nous à accueillir dans notre vie la volonté de Dieu », c'est ainsi que Benoît XVI invite les catholiques à entrer dans les trois jours saints de Pâques, de Jeudi à dimanche.

Benoît XVI a en effet consacré sa catéchèse, à l'audience générale, place Saint-Pierre, ce mercredi, aux célébrations pascale en cherchant à « comprendre l'état d'âme avec lequel Jésus a vécu le moment de l'épreuve extrême, pour saisir ce qui orientait son action ».

« Le critère qui a guidé chaque choix de Jésus durant toute sa vie, indique le pape, a été la ferme volonté d'aimer le Père, d'être un avec le Père, et de lui être fidèle ; cette décision de répondre à son amour l'a conduit à embrasser, en chaque circonstance, le projet du Père, à faire sien le dessein d'amour qui lui est confié et récapituler toute chose en Lui, pour ramener toute chose en Lui ».

Il invite les chrétiens à faire de même : « En revivant le saint Triduum, disposons-nous à accueillir nous aussi dans notre vie la volonté de Dieu, conscients que dans la volonté de Dieu, même si elle semble dure, en opposition avec nos intentions, se trouve notre vrai bien, le chemin de la vie ».

Il confie ces jours-ci à la prière de la Vierge Marie en disant : « Que la Vierge Mère nous guide sur cet itinéraire, et nous obtienne de son Fils divin la grâce de pouvoir consacrer notre vie par amour de Jésus, au service de nos frères ».

Le pape a souligné la grâce spéciale et la tonalité de ces jours saints en partant du Jeudi saint, jour où l'Eglise fait mémoire de l'institution du sacerdoce et de l'eucharistie. « Le Jeudi Saint, a expliqué le pape, chaque communauté diocésaine, rassemblée autour de l'évêque, célèbre la Messe chrismale au cours de laquelle sont bénies les huiles pour les sacrements, signes du salut provenant du mystère pascal. Les prêtres renouvellent aussi leurs promesses sacerdotales ».

Le pape présidera la messe chrismale jeudi matin en la basilique saint-Pierre, à 9 h 30, entouré de son presbyterium romain.

« Le soir, a-t-il rappelé, nous faisons mémoire de la Dernière Cène au cours de laquelle Jésus a institué l'Eucharistie, mémorial de sa Pâque, et a constitué ses apôtres ministres de ce sacrement. »

Le pape célébrera la messe de la Cène du Seigneur à 17 h 30 en sa cathédrale, la basilique du Latran, et il lavera les pieds à 12 prêtres.

« Le Vendredi Saint, a continué le pape, nous célébrons Jésus qui a accepté de mourir sur la croix dans un acte suprême d'amour pour révéler celui qui est l'amour infini. Un regard porté dans la Trinité nous découvre la pleine correspondance entre le vouloir du Père et celui du Fils ».

Ce jour-là, deux célébrations : celle de la Passion, à Saint-Pierre, à 17h, avec la vénération de la Croix et la communion sacramentelle (avec la prédication du Père Cantalamessa), et le Chemin de Croix au Colisée à 21 h 30, en mondiovision.

Le pape a rappelé aussi la tonalité de la veillée pascale : « Le Samedi Saint, nous célébrons la solennelle Veillée pascale, centre de toute l'année liturgique, en annonçant la résurrection du Christ et sa victoire définitive sur la mort ».

Le pape a insisté sur cette dimension baptismale des célébrations : « Faisant mémoire de notre baptême, nous sommes appelés à être des hommes nouveaux dans le Christ ».

Anita S. Bourdin