Aujourd'hui on fête saint François. Oui, François Ch'oe Kyong-hwan...

Coréen, catéchiste jusque dans la prison

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 608 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire de saint François Ch'oe Kyong-hwan, catéchiste coréen de 35 ans, martyr.

Arrêté et jeté en prison parce qu'il était chrétien, il continua, en prison, à catéchiser ses compagnons de détention.

Mais les supplices subis pour avoir refusé, devant le préfet, de renier sa foi dans le Christ, eurent raison de sa résistance physique et il reçut la couronne du martyre le 12 septembre 1839.

En effet, dès 1802, le christianisme, introduit de Chine par des diplomates coréens quelques décennies auparavant, avait été déclaré "religion perverse" - étant donné notamment le refus du "culte des ancêtres" - et les baptisés étaient passibles de mort.

D'autres persécutions suivirent en 1839, 1846 et 1866. On estime entre huit à dix millele nombre des chrétiens, en majorité des laïcs, qui périrent: 79 d'entre eux ont été béatifiés en 1925 et 24 autres en 1964.

Ces 103 bienheureux - dont 10 missionnaires français, des jeunes filles de 15 ou 17 ans, des garçons de 13 ans - ont été canonisés le 6 mai 1984, à Séoul par Jean-Paul II.

Deux libertés du bienheureux pape polonais: la célébration a eu lieu à Séoul et non à Rome et la canonisation n'a pas été précédée de la reconnaissance d'un miracle.