Australie : Mary MacKillop bientôt première sainte du continent

« Un grand jour pour l’Eglise catholique en Australie et pour toute la nation »

| 1509 clics

ROME, Mercredi 23 décembre 2009 (ZENIT.org) - « C'est un grand jour pour l'Eglise catholique en Australie et pour toute la nation : nous aurons bientôt notre première sainte, Soeur Mary MacKillop » : c'est ce que déclare dans une note parvenue à Fides Mgr Philip Wilson, archevêque d'Adélaïde et président de la Conférence épiscopale australienne.

Le décret qui confirme le miracle attribué à l'intercession de la bienheureuse a été signé par Benoît XVI samedi dernier, 19 décembre (cf. Zenit du 21 décembre 2009) ; la religieuse australienne sera donc bientôt canonisée, probablement à l'automne prochain.

« C'est toujours avec une grande joie que l'Eglise reconnaît en l'un de ses membres l'action créative, salvifique et sanctificatrice de Dieu qui agit au milieu de nous. Pour nous australiens c'est une joie particulière que Soeur Mary MacKillop soit reconnue parmi ceux-ci », note l'archevêque, qui ajoute : « Soeur Mary a été l'une de nous, a toujours été proche des personnes. Elle était animée d'un profond désir de servir Dieu et d'alléger les souffrances des plus pauvres. Mary a été une personne normale qui a vécu une vie sainte ».

 Mgr Wilson rappelle aussi que sa vie n'a pas été facile : « Elle a pâti de souffrances et d'injustices terribles, mais sa foi en Dieu n'a pas vacillé. Tout en luttant contre une santé infirme pendant une grande partie de sa vie, elle a fondé un Institut religieux pour servir les pauvres, surtout dans le domaine de l'instruction : cet institut reste une présence vibrante et active dans la vie australienne d'aujourd'hui ».

 L'archevêque note que la religieuse sera sainte non seulement pour l'Australie mais pour le monde entier. Sa devise : « Ne jamais regarder un besoin sans faire quelque chose », continue à représenter un appel pressant pour tous les fidèles. Son héroïsme - remarque le Président de la conférence épiscopale - est d'autant plus appréciable qu'il « n'est pas construit sur la célébrité ou sur les capacités sportives, mais sur son amour pour Jésus-Christ et sur une vie consacrée à Dieu et au prochain ».

« Nous attendons l'annonce officielle de la canonisation avec beaucoup de joie et d'espérance - conclut l'archevêque - et nous invitons tous les Australiens à prendre part à cet événement historique ».