Aux chrétiens persécutés : Message des Eglises chrétiennes en France

Interpeller les gouvernements

| 1493 clics

ROME, Mardi 21 décembre 2010 (ZENIT.org) - Les évêques catholiques de France publient aujourd'hui sur leur site ce « Message aux chrétiens persécutés dans le monde » du Conseil d'Églises chrétiennes en France.

Il invite à interpeller les gouvernements « pour que cesse tout acharnement » et que les chrétiens soient « considérés comme des citoyens à part entière » dans leurs nations.

« Des pleurs et une longue plainte » (Mt 2,18)

Chrétiens d'Orient,

Le 31 octobre dernier, l'attentat perpétré à l'encontre de chrétiens assemblés dans la cathédrale de Bagdad nous a tous choqués. Cet acte si brutal n'est malheureusement pas un fait isolé. À travers le monde des chrétiens nombreux de toutes confessions font l'objet d'intimidation, de menaces, d'attaques dans la banalité du quotidien ; d'autres sont écartés de certaines fonctions au seul motif de leur foi. Dans de nombreux pays, ces persécutions ne sont pas uniquement le fait d'individus sectaires mais sont aussi la conséquence de dispositifs juridiques discriminatoires. Trop souvent des crimes pour motif religieux sont commis dans l'indifférence générale.

À vous, Frères et Soeurs chrétiens persécutés, kidnappés, emprisonnés, torturés ou obligés de quitter votre pays, à cause de votre foi, nous tenons à redire tout notre soutien et notre communion spirituelle. Nous formons une seule famille en Christ : sachez que nous ne vous oublions pas.

Pour que les souffrances que vous subissez injustement ne sombrent pas dans l'indifférence, nous alertons régulièrement l'opinion publique et nos responsables politiques. Nous leur demandons d'interpeller vos gouvernements pour que cesse tout acharnement et que vous soyez considérés comme des citoyens à part entière dans vos nations.

En ce temps de Noël, nous nous souvenons que Jésus est venu dans un climat de violence, marqué par une folie meurtrière, des pleurs et une longue plainte, conduisant sa famille à l'exil. Pourtant cette venue est pour tous signe d'espérance et source de renouveau, aujourd'hui encore. Avec vous nous prions pour que la justice du Prince de la Paix s'établisse.

Dans cette attente, qu'il soit votre réconfort et renouvelle votre espérance dans la foi.

Conférence des Évêques de France

Le cardinal André Vingt-Trois

Président

Fédération protestante de France

Le pasteur Claude Baty

Président

Assemblée des Évêques orthodoxes de France

Le métropolite Emmanuel

Président