Aux éducateurs : Trop courtes, les réponses qui n’arrivent pas à Dieu

Exhortation de Benoît XVI lors des vêpres à Munich

| 666 clics

ROME, Lundi 11 septembre 2006 (ZENIT.org) – « Les réponses qui n’arrivent pas à Dieu sont trop courtes » : le pape Benoît XVI encourage les éducateurs à susciter chez les jeunes les interrogations fondamentales. La technique et les connaissances dit le pape en substance ne « suffisent pas ».



Le pape s’est en effet adressé aux éducateurs dans le cadre des vêpres de dimanche soir en la cathédrale de Munich.

Aux éducateurs et aux professeurs de religion, le pape disait : « je vous prie de tout cœur de maintenir la recherche de Dieu présente dans l’école, de ce Dieu qui en Jésus Christ s’est rendu visible pour nous. Je sais que dans notre monde pluraliste, il est difficile à l’école de lancer le discours sur la foi. Mais ce n’est pas du tout suffisant que les enfants et les jeunes acquièrent à l’école uniquement des connaissances et des aptitudes techniques, et pas les critères qui donnent aux connaissances et aux aptitudes une orientation et un sens ».

« Stimulez les élèves à poser des questions pas seulement sur ceci et cela – c’est aussi une bonne chose – mais à s’interroger surtout sur le ‘d’où’ et ‘vers où’ de notre vie. Aidez-les à se rendre compte que toutes les réponses qui n’arrivent pas à Dieu sont trop courtes ».