Aux jeunes de "l’Univ’" : Soyez anticonformistes, au nom du Christ !

Discours de Jean-Paul II

| 739 clics

CITE DU VATICAN, Lundi 5 avril 2004 (ZENIT.org) – Soyez anticonformistes, au nom du Christ, pour annoncer l’Evangile aux autres jeunes : c’est l’encouragement qu’a adressé ce matin en substance Jean-Paul II aux quelque 3000 jeunes de la rencontre internationale de l’"Univ’" promue chaque année à Pâques par l’Opus Dei (www.opusdei.org), depuis 1968.



Le thème de "l’Univ’ 2004" est : "Un projet de culture: le langage de la publicité".

"A l’université, à l’école, et où que vous vous trouviez, n’ayez pas peur d’être, lorsque c’est nécessaire, anticonformistes"!, exhortait Jean-Paul II.

Pour suivre le Christ il ne faut pas avoir peur d’être anticonformiste, en actes – par la pureté et l’espérance – et en paroles, par le langage, disait en substance Jean-Paul II.

Le pape encourageait en effet les jeunes à inventer un langage positif différent de modes de communication qui offrent, par exemple dans la publicité, des visions superficielles et inadaptées de la vie.

Le pape reprenait ainsi son invitation du Dimanche des Rameaux: "N’ayez pas peur d’aller à contre courant".

L’époque actuelle a besoin, soulignait Jean-Paul II, "de savoir utiliser des langages adaptés pour transmettre des messages positifs et pour faire connaître de façon attrayante des idéaux et des initiatives qui sont nobles".

A l’inverse, insistait le pape, il est nécessaire de "savoir discerner les limites et les pièges des langages que les moyens de communication sociale nous proposent".

"Les annonces publicitaires offrent parfois, en effet, une vision superficielle et inadéquate de la vie, de la personne, de la famille et de la moralité", observait le pape.

Pour mener à bien cette mission exigeante, Jean-Paul II soulignait également la nécessité "de suivre Jésus de près dans la prière et dans la contemplation".

Or, "être ses amis dans le monde où nous nous trouvons exige en outre l’effort d’aller à contre-courant", ajoutait le pape.

"Je vous invite en particulier à diffuser la vision chrétienne de la vertu de pureté", au milieu des jeunes de votre âge, précisait Jean-Paul II.

"Soyez un levain d’espérance", ajoutait le pape, dans ce monde "qui cherche Jésus parfois même sans le savoir".

"Je le répète à vous aujourd’hui: pour rendre le monde meilleur, efforcez-vous avant tout de vous changer vous-mêmes, en recourant au sacrement de la pénitence et par l’identification intérieure avec le Christ dans l’Eucharistie".