Aux prêtres de Rome : invitation à l´optimisme

"Un optimisme dû à la grande expérience de l´année jubilaire"

| 540 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 2 mars 2001 (ZENIT.org) - Au cours de sa rencontre avec le clergé du diocèse de Rome, hier, avant son discours (puis après l´angélus) et en réponse à une question d´un curé de paroisse, le pape a développé ce qu´il entendait par la "communion" entre les prêtres. Revenant également, après son discours, sur les merveilles vues pendant le Jubilé, le pape invitait ses prêtres à "l´optimisme", "un optimisme dû à la grande expérience de l´année jubilaire".



La salle de presse du Saint-Siège publie aujourd´hui les paroles du pape au cours de cette conversation spontanée avec les prêtres et les évêques de son diocèse. [nous traduisons - très - littéralement de l´italien]

"A propos de la dernière question, comment faire cette communion entre les prêtres, je pense, répondait Jean-Paul II, que les méthodes sont assez connues: vivre ensemble, prier ensemble, décider ensemble et ensuite agir ensemble. C´est plus ou moins la méthode de la communion qui se réalise à la Curie romaine et dans le diocèse de Rome, avec le cardinal Vicaire et les évêques ses collaborateurs et les prêtres. La rencontre d´aujourd´hui c´est exactement cela: la mise en place d´une communion plus large, non seulement avec la curie, avec la paroisse, avec le doyenné, mais avec tout le clergé de Rome. Il me semble que c´est la réponse à la dernière question. Ensuite, j´ai préparé un discours plus long, plus programmatique".

Au terme de son discours, le pape a ajouté à propos du Jubilé: "Pour conclure, je veux vous dire que pour moi, comme pour nous tous, cette Année Sainte reste un grand encouragement. Nous avons vu ces foules qui se pressaient devant la basilique Saint-Pierre pour passer la porte sainte. Nous avons vu les innombrables confessions qui s´y sont faites. Nous avons vu les jeunes se confesser, en masse. Evidemment, "en masse" veut dire en grand nombre, mais ils se confessaient individuellement. Nous avons vu tout cela. Alors nous voyons que la moisson est abondante, les ouvriers peut-être ne suffisent pas tout à fait. Mais nous remercions Dieu pour ceux qui sont là. Merci à Dieu et à vous tous, prêtres de Rome, merci pour les vocations que nous avons au grand séminaire, où je me suis rendu samedi dernier. Ainsi, je devrais conclure en vous invitant à l´optimisme. Un optimisme que nous devons à la grande expérience jubilaire. Il semble que ce que l´année jubilaire nous a apporté, le voient ceux qui ne sont peut-être pas nos amis. Même la presse "laïque" le dit clairement: elle ne peut pas ne pas reconnaître ce qui sont des faits, l´expérience vécue. Merci à Dieu. Un grand merci à Dieu. Je vous souhaite aussi le courage chrétien pour cette période de carême et de Bonnes Pâques.

Après la prière de l´angélus, le pape est revenu à la question de la communion en souriant: "En ce qui concerne la question sur la communion entre prêtres, je désire ajouter qu´il est également important pour les prêtres de vivre ensemble, manger ensemble, dîner ensemble. Dans cette perspective, je vous souhaite maintenant un bon appétit!".