"Avec le pape je projette un voyage en Israël"

L'amitié du rabbin Skorka et du card. Bergoglio

Rome, (Zenit.org) H. Sergio Mora | 843 clics

« Avec le pape, je projette un voyage en Israël », annonce le rabbin argentin Abraham Skorka, ami du cardinal Jorge Mario Bergoglio-pape François.

Le rabbin de Buenos Aires, Abraham Skorka, 63 ans, a participé, lundi 30 septembre, à Rome, à la table ronde intitulée "L’Amérique Latine du pape François", dans le cadre de la rencontre internationale de la communauté de Sant'Egidio des religions et des cultures en dialogue pour la paix.

Recteur du Séminaire rabbinique latino-américain et rabbin de la communauté Benei Tikva, ami de Jorge Mario Bergoglio depuis 1990, co-auteur avec lui du livre "Sur la terre comme au ciel" (éd. Robert Laffont), Abraham Skorka confie à ZENIT : « Nous préparons des projets avec Bergoglio, projetant ou rêvant, par exemple, d’un voyage en Israël. Nous avons à notre agenda plusieurs questions ».

Des rythmes impressionnants

« Il reste le Bergoglio que j’ai toujours connu, c’est un homme qui n’arrive pas à rester immobile », a ajouté le rabbin. A Rome, il loge à la Maison Sainte-Marthe : « je prends mon petit-déjeuner avec lui, je déjeune et dîne avec lui. Je vois son visage et le rythme de travail que cet homme soutient, c’est impressionnant », a-t-il dit, ajoutant : « parfois on remarque de la fatigue sur son visage. Parfois il me dit : ‘je suis crevé’, mais c’est logique car ses rythmes sont impressionnants ».

« Je vois que le travail qu’il fait est un travail pastoral », ajoute le rabbin: « François est en train de devenir un leader mondial. Ce qu’il a fait pour la question syrienne, son invitation à prier pour la paix, est le signe indéniable d’un leadership imprégné de profondes valeurs chrétiennes, proches des valeurs juives, et qui sont les mêmes parce que leur matrice est la même ».

L'expérience de l'Argentine

L’Argentine est un pays qui a connu beaucoup d’épisodes sanglants, comme les deux attentats de souche islamique en 1994 contre l’Association Mutualité Israélite argentine (AMIA), dans lequel moururent 85 personnes et qui firent près de 300 blessés, et contre l’ambassade d’Israël, avec 29 morts et 242 blessés. Si cette expérience et d’autres vécues dans son pays peuvent aider le pape à trouver des points communs avec les autres, le rabbin explique: « Notre pays est une terre fertile pour une cohabitation harmonieuse entre les communautés et pour le développement d’un dialogue profond ».

Et d’ajouter : « Quand il y eu les deux attentats, je me souviens qu’un grand nombre de prêtres accoururent et qu’ils furent vraiment à nos côtés, ils nous soutinrent spirituellement. Ils furent vraiment parmi nous ».

Abraham Skorka conclut: « cette expérience vécue là-bas, le pape la développe ici, en dépassant sa propre théologie et sa propre manière de vivre le christianisme et sa propre expérience spirituelle de chrétien ».

Traduction d'Océane Le Gall