Avec Marie, la foi ne faiblit pas

Homélie pour la fête de Marie, Mère de Dieu

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 874 clics

Marie, « qui a été la première à croire, et en qui la foi n’a jamais faibli », « tient allumée la flamme de la foi » et « elle la communique aux autres », déclare le pape François ce 1er janvier 2014.

Lors de la messe pour la fête de « Marie, Mère de Dieu », en la basilique Saint-Pierre, le pape a souligné que le vocable de « Mère de Dieu » était « le titre principal et essentiel de la Vierge ».

Mais à la croix, a-t-il fait observer, la Mère de Dieu est aussi devenue Mère des hommes : « ‘Voici ta mère !’ (Jn 19, 27). Ces paroles ont la valeur d’un testament et donnent au monde une Mère ».

A la croix, le cœur de Marie « se dilate pour faire place à tous les hommes, bons et mauvais, et elle les aime comme elle aimait Jésus ».

Ainsi, « au moment où la foi des disciples était fissurée par tant de difficultés et d’incertitudes, Jésus les confiait à Celle qui avait été la première à croire, et en qui la foi n’a jamais faibli » : la Vierge « tient allumée la flamme de la foi en la résurrection du Fils, et elle la communique aux autres avec une affection maternelle ».

Le chemin de foi du chrétien « est lié de manière indissoluble à Marie » : en effet « la Mère de Dieu a partagé sa condition, elle a dû marcher sur les mêmes routes, parfois difficiles et obscures, elle a dû avancer dans le ‘pèlerinage de la foi’ ».

Marie « précède » le croyant et « le confirme dans la foi, dans la vocation et dans la mission ». Pour le pape, la mission « sera féconde, parce que modelée sur la maternité de Marie ».