Avent : Message du card. Piacenza aux prêtres

Suivre l'exemple de la Mère de Dieu

| 1122 clics

ROME, dimanche 27 novembre 2011 ( ZENIT.org) – Le cardinal Maurao Piacenza, préfet de la Congrégation pour le clergé, exhorte les prêtres du monde à vivre le temps de l’Avent avec la sainte Vierge, « dans la vigilance ». Il invite notamment à suivre l’exemple de la Mère de Dieu, « constamment disponible » et à inscrire le « oui » de l’ordination dans le « oui » de l’Annonciation.

Le cardinal Mauro Piacenza a en effet adressé une lettre au clergé à l’occasion de l’Avent 2011. Un message au ton chaleureux et rempli d’espérance pour les prêtres. En voici le texte intégral.

Message du card. Piacenza

Chers Prêtres vénérés,

En ce Temps spécial de grâce, Marie Très sainte, Icône et Modèle de l'Église, veut nous introduire dans ce qui est l’attitude constante de son Cœur Immaculé : la vigilance.

C’est dans la vigilance orante, en effet, que la Vierge a constamment vécu. Dans la vigilance elle reçut l'Annonce qui a changé l'histoire de l'humanité. Dans la vigilance, elle garda et contempla, davantage et avant n'importe quelle autre personne, le Très Haut qui se faisait son Fils. Dans la vigilance, remplie d’une admiration amoureuse et reconnaissante, elle donna le jour à la Lumière même, et, avec Saint Joseph, devint disciple de Celui qui était né d’elle, adoré par les bergers et les savants, accueilli avec exultation par le vieillard Siméon et la prophétesse Anne, craint des docteurs du temple, aimé et suivi par les disciples, contrecarré et condamné par Son peuple. Dans la vigilance de son Coeur maternel, elle suivit le Christ Jésus jusqu'au pied de la Croix, où, dans l'immense douleur de son Coeur transpercé, elle nous a accueillis comme ses nouveaux enfants. Dans la vigilance encore, elle attendit avec certitude la Résurrection et elle reçut l’Assomption dans le Ciel.

Amis très chers, que le Christ veille incessamment sur Son Église et sur chacun de nous ! La Très Sainte Mère de Jésus, notre mère, veille sur nous ! Et la vigilance dans laquelle elle nous appelle à pénétrer, c’est cette observation passionnée du réel, qui évolue entre deux lignes directrices fondamentales : la mémoire de ce qui s’est produit dans notre vie lors de la rencontre avec le Christ, dans ce grand mystère d'être devenus ses prêtres, et l'ouverture à la « catégorie de la possibilité ».

La Vierge Marie, en effet, « faisait mémoire », c'est-à-dire revivait continuellement en son coeur, ce que Dieu avait opéré en Elle, et dans la certitude que cette réalité, elle vivait sa tâche d'être la Mère du Très Haut. Le Coeur Immaculé de la Vierge, ensuite, était constamment disponible et ouvert au « possible », c'est-à-dire à la concrétisation de la Volonté aimante de Dieu dans les occasions quotidiennes comme aussi dans les circonstances les plus inattendues. Même aujourd'hui, du Ciel, la Vierge nous garde dans la mémoire vivante du Christ et nous ouvre continuellement en grand à la possibilité de la Miséricorde divine.

Demandons-Lui, très chers Confrères et Amis, un coeur capable de revivre l'Avent du Christ dans notre vie, capable de contempler le mode selon lequel le Fils de Dieu, au jour de notre Ordination, a radicalement et définitivement marqué toute notre existence en la plongeant dans Son Coeur sacerdotal, et de contempler comme Il nous renouvelle quotidiennement dans la Célébration Eucharistique, transfiguration de notre vie elle-même dans l'Avènement du Christ pour l'humanité.
Demandons, enfin, un cœur attentif à reconnaître les signes de l'Avènement de Jésus en la vie de chaque homme et, en particulier dans les jeunes qui nous sont confiés : les signes de cet Avent très spécial qu’est la Vocation au Sacerdoce.

Veuille la Bienheureuse Vierge Marie, Mère des Prêtres et Reine des Apôtres, obtenir à ceux qui la supplient humblement cette paternité sacerdotale qui seule est capable « d'accompagner » les jeunes dans le chemin joyeux et enthousiasment de la suite du Christ.

Dans le « oui » de l’Annonciation, nous sommes encouragés à être cohérents avec le « oui » de notre ordination ; dans la Visitation à Sainte Elisabeth, nous sommes encouragés à vivre l'intimité divine, pour porter sa présence aux autres et pour la traduire en un service joyeux sans limites de temps ni de lieux ; dans l'acte par lequel sa Très Sainte Mère enveloppe l'Enfant Jésus dans ses langes et l'adore, nous apprenons à traiter avec un amour ineffable la Très Sainte Eucharistie ; en conservant chaque événement en notre coeur nous apprenons de Marie le recueillement autour de l’Unique Nécessaire.
C’est dans ces sentiments que j'assure à tous les très chers Prêtres du monde de me souvenir particulièrement d’eux lors la Célébration des Saints Mystère, et à chacun je demande un soutien orant pour le ministère qui m'a été confié, en implorant devant la crèche de pouvoir devenir chaque jour ce que nous sommes !

Cardinal Mauro Piacenza
Préfet de la Congrégation pour le clergé