Bartholomée Ier rappelle qu’il faut honorer la création

Message du patriarche de Constantinople pour le début de l’année ecclésiastique

| 1156 clics

ROME, Vendredi 2 septembre 2011 (ZENIT.org) – Malheureusement l’homme n’honore plus la création et détruit l’environnement « à des fins purement égoïstes », a regretté lepatriarche orthodoxe de Constantinople dans un message aux fidèles orthodoxes à l’occasion de la nouvelle année ecclésiastique, le 1er septembre.

Le message de cette année est consacré au thème de l’environnement – un thème cher à Bartholomée 1er, surnommé avec justesse le ‘patriarche vert’.

Pour cette nouvelle année, il a souhaité que l’homme améliore ses relations avecl’environnement et sa sensibilité en faveur de la protection et de la sauvegarde de la création. Malheureusement, a-t-il affirmé, « nous ne pouvons pas demeurer silencieux devant le fait que l’homme n’honore plus, comme il le faut, ce don de Dieu et qu’il détruit l’environnement par avidité, ou encore à des fins purement égoïstes ».

« La bonne manière d’envisager l’exploitation de la nature est aussi un commandement de Dieu à l’homme, qui lui fut donné aussi bien avant qu’après la chute », a-t-il rappelé. « Le franchissement de cette limite, cependant, est malheureusement caractéristique de ces deux derniers siècles de l’histoire du genre humain. Ce phénomène détruit l’harmonie des systèmes naturels de l’environnement, il mène à la saturation et à la nécrose de la création, mais aussi à celle de l’homme ».

« Le résultat d’un tel phénomène s’ouvre sur la prolifération et la propagation des maladies, sur la pollution des denrées alimentaires, conséquences de l’action de l’homme », déplore-t-il.

Tout en rappelant l’importance des animaux au bon fonctionnement de l’écosystème terrestre, le patriarche a invité les fidèles à se comporter « de manière miséricordieuse envers tous les éléments de la nature, avec un cœur charitable à l’égard de tous : hommes, animaux et végétaux ».

Pour lire l’intégralité du message : http://www.orthodoxie.com/