Bâtisseurs de l'Europe chrétienne

Regina Coeli du dimanche 4 mai à Madrid

| 338 clics

CITE DU VATICAN, Lundi 5 mai 2003 (ZENIT.org) - Au cours de son 99e voyage apostolique, le Saint-Père a récité la prière mariale avec les fidèles espagnols réunis sur la Place de Colón à Madrid, au terme de la Messe de canonisation de cinq bienheureux espagnols, indique L'Osservatore Romano en français qui publie ci-dessous la traduction intégrale des paroles du Saint-Père:



Au terme de cette célébration, au cours de laquelle j'ai canonisé cinq nouveaux saints, je désire rendre grâce à Dieu qui m'a permis de réaliser ce cinquième voyage apostolique dans votre pays, terre de fils fidèles de l'Eglise qui a donné tant de saints et de missionnaires. Ma première visite avait eu pour devise: "Témoin de l'espérance"; cette fois la devise était "Vous serez mes témoins". Rappelez-vous que le signe distinctif des chrétiens est de rendre un témoignage audacieux et courageux de Jésus-Christ, mort et ressuscité pour notre salut.
Je désire renouveler mes remerciements à Leurs Majestés le roi et la reine d'Espagne et à la Famille royale, ici présente, ainsi que ma reconnaissance au Président du gouvernement et aux autorités du pays pour l'aide offerte. J'exprime ma gratitude particulière au Cardinal-Archevêque de Madrid et à tous les évêques d'Espagne, pour leur invitation et leur accueil, ainsi qu'à tous ceux qui ont prêté un service généreux à la préparation du voyage et au cours de son déroulement.

Je salue en outre avec une grande affection les nombreux prêtres, les religieux et les religieuses, les nombreux jeunes, les familles, les hommes et les femmes de bonne volonté; j'emporte avec moi le souvenir de vos visages pleins d'espérance, que j'ai rencontrés au cours de ces journées, et qui sont engagés avec Jésus-Christ et son Evangile. Vous êtes les dépositaires d'un riche héritage spirituel qui doit être en mesure de raviver votre vitalité chrétienne, unie au grand amour pour l'Eglise et pour le Successeur de Pierre.

Les bras ouverts, je vous porte tous dans mon coeur. Le souvenir de ces journées deviendra prière, en invoquant pour vous la paix dans la coexistence fraternelle, animés par l'espérance qui ne déçoit pas. Avec une grande affection, je vous dis, comme la première fois: "Hasta siempre España! Hasta siempre, tierra de Maria!"
Merci de votre présence ici aujourd'hui, vous qui venez de toute la terre d'Espagne. Même s'il vous en a coûté des sacrifices, cela valait la peine.

La Place de Colón s'est transformée aujourd'hui en un grand temple, afin d'accueillir cette célébration solennelle, au cours de laquelle nous avons prié avec dévotion et chanté avec enthousiasme.
Nous nous trouvons au coeur de Madrid, à côté de grands musées, bibliothèques et d'autres centres de la culture fondée sur la foi chrétienne, que l'Espagne, partie de l'Europe, a su offrir d'abord à l'Amérique à travers son évangélisation, puis à d'autres parties du monde. Ce lieu évoque donc la vocation des catholiques espagnols à être des bâtisseurs de l'Europe tout en étant solidaires avec le reste du monde.

Espagne évangélisée, Espagne évangélisatrice, tel est le chemin. Ne négligez jamais cette mission qui a fait la noblesse de votre pays par le passé et qui demeure un défi courageux pour l'avenir.
Merci aux jeunes espagnols qui sont venus hier en si grand nombre pour démontrer à la société moderne que l'on peut être moderne et profondément fidèles à Jésus-Christ. Ils sont l'espérance pour l'avenir de l'Espagne et de l'Europe chrétienne. L'avenir leur appartient... Adios España!

(©L'Osservatore Romano - 6 mai 2003)