Béatification de Jean-Paul II : un pèlerinage « de la Miséricorde »

« La Miséricorde est la limite imposée au Mal », rappelle Mgr de Monléon, citant le pape

| 3254 clics

ROME, Jeudi 3 mars 2011 (ZENIT.org) - On peut participer à la béatification de Jean-Paul II en faisant un pèlerinage « de la Miséricorde Divine », à Rome, du 29 avril au 2 mai 2011, comme y invite l'évêque coordinateur pour la France des congrès de la Miséricorde, Mgr Albert-Marie de Monléon, op, évêque de Meaux, qui donne aussi quelques indications pour se préparer à cet événement ecclésial universel. « La Miséricorde est la limite imposée au Mal », rappelle Mgr de Monléon en citant « Mémoire et identité ».

Zenit - Mgr de Monléon, vous êtes responsable des congrès de la miséricorde au niveau de la conférence des évêques de France, mais un nouvel événement s'est inscrit à ce calendrier - national et international - de la miséricorde : quelle a été votre réaction à la nouvelle de la béatification de Jean-Paul II justement le dimanche de la Miséricorde ?

Mgr de Monléon - Très profondément heureux. J'ai eu la grâce de rencontrer et d'approcher Jean-Paul II, à plusieurs reprises. La première fois, ce fut à Cracovie dont il était alors l'archevêque, et, par la suite, en diverses occasions. Déjà sa sainteté pour moi ne faisait pas de doute.

Sa béatification, le dimanche de la Miséricorde, fête qu'il a instituée dans l'Église, suite aux révélations de sainte Faustine Kowalska, alors qu'il est mort en la Vigile du Dimanche de la Miséricorde 2005, est pour nous un signe fort que l'offrande de sa vie à la Miséricorde Divine était bénie par le Père du Ciel.

Qu'attendre de cet événement ? Et comment se préparer à la béatification ?

C'est un événement ecclésial de très grande portée et la foule immense de pèlerins qui vont se rendre à Rome comme la foule, lors de ses obsèques, est le témoignage éloquent de sa place dans le cœur des gens et au cœur de l'Eglise.

Pour se préparer à cette béatification, je pense que la meilleure manière est, d'une part, de se familiariser, au moins un peu, avec ses enseignements sur la Miséricorde et d'essayer d'en vivre et, d'autre part, de le prier, même s'il faut, pour lui rendre un culte, attendre sa béatification.

Jean-Paul II voit dans la Miséricorde son héritage spirituel, comment comprendre cela ?

Le pape Jean-Paul II, qui a connu de près les souffrances liées aux régimes totalitaires, à la déshumanisation, mais aussi les souffrances des malades, des personnes isolées, a écrit dans Mémoire et identité « La Miséricorde est la limite imposée au Mal ».

L'homme est appelé à vivre, comme lui-même l'a vécu, jusqu'au jour de sa mort, « une confiance éperdue dans la Miséricorde de Dieu ».

Le pape Jean-Paul II s'est adressé aux hommes de toutes les cultures, il a rassemblé les jeunes pour les Journées Mondiales de la Jeunesse, car il sait que Dieu, dans son Amour infini, va inlassablement à la recherche de l'homme, de la femme, qui vivent happés par le tourbillon des sollicitations de toutes sortes, et souvent de manière individualiste, désirant aimer et être aimé et pourtant si souvent seuls... en situation d'échec.

Il me semble que l'on peut comprendre (parmi d'autres aspects) que la Miséricorde est son héritage spirituel, à la lumière de la parabole « de l'enfant prodigue » qu'il a magnifiquement commentée dans son encyclique Dieu riche en Miséricorde. Le Père attend son fils qui est parti au loin. Tant de personnes cherchent, sont en attente d'une intériorité, de spiritualité, mais, malheureusement, souvent sans Dieu. Le Père, lorsqu'il retrouve son fils, lui redonne toute sa dignité de fils et le rétablit dans la communion avec Lui.

Jean-Paul II est un témoin crédible de la Miséricorde Divine qui va jusqu'au bout, il a pardonné non seulement à celui qui a tenté de l'assassiner, mais à tous ceux qui le dénigraient.

Les lineamenta du prochain synode sont prêts : quelle est la relation entre la miséricorde et la Nouvelle évangélisation ?

On peut dire que la Miséricorde Divine et son expérience pour nous-mêmes est la source, l'origine de l'évangélisation. « Dieu a tant aimé le monde qu'Il a envoyé son Fils, son Unique » et il l'a envoyé par Miséricorde pour le monde. Voilà, en Dieu, l'origine de l'évangélisation. Le terme, le but de l'évangélisation c'est de permettre de connaître Jésus Christ, ce Fils bien Aimé, de l'accueillir en nous, dans et par l'Eglise. Qui a goûté cette Miséricorde pour soi-même ne peut pas ne pas désirer la faire connaître, la partager !

Après les Congrès de la Miséricorde à Rome (2008), Lyon (2008), Lisieux (2010), et le pèlerinage national à Ars (2010), quels sont les prochains rendez-vous ?

Le prochain rendez-vous est le 2ème Congrès mondial de la Miséricorde qui aura lieu à Lagiewniki - Cracovie (Pologne) du 1er octobre (fête de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus) au 5 octobre (fête de Sainte Faustine) 2011. Des congressistes du monde entier sont attendus. « Loin d'être une dévotion secondaire, le culte de la Miséricorde Divine fait partie intégrante de la foi et de la prière du chrétien », affirme Benoît XVI.

Congrès Miséricorde France, en continuité avec les Congrès de la Miséricorde, organise un pèlerinage à Rome du 29 avril au 1er mai 2011 à Rome : quel est le programme et comment s'inscrire ?

Voici le programme, publié sur le site des congrès de la Miséricorde de l'Eglise catholique en France. Parmi les intervenants, nous aurons la joie d'écouter le cardinal Philippe Barbarin et Mgr Renato Boccardo. Vous êtes invités à nous rejoindre pour ce pèlerinage et à partager, avec l'Église Universelle, la joie de voir Jean-Paul II béatifié.

Propos recueillis par Anita S. Bourdin

Programme du pèlerinage :

Vendredi 29 avril après midi 

14 h 00 visite de la Basilique Saint Pierre

17 h 30  messe à l'église San Gregorio VII (église à 5 mn de la Basilique St Pierre)

19 h 00 installation dans les logements et repas

Samedi 30 avril

Matin : à l'église San Gregorio VII

9 h 30 temps de prière animé par Jean Louis Lormel et des musiciens

10 h 30 conférence « Jean-Paul II, témoin de la Miséricorde » par Mgr Renato Boccardo, Archevêque de Spoleto-Nursie, ancien responsable des JMJ et des voyages du Pape Jean-Paul II

11 h 30  messe présidée par le cardinal Philippe Barbarin et concélébrée par plusieurs évêques français

13 h repas, avec nos évêques, au restaurant Gianicolo, réservé pour les pèlerins (à 50 m de la place Saint Pierre)

Après-midi : programme libre dans Rome

Dimanche 1er mai 

10 h messe de la Béatification de Jean-Paul II

Lundi 2 mai

Retour, en début de matinée à Grenoble, Lyon et Paris.

Transport proposé en Cars couchettes (on peut vraiment s'allonger et dormir) au départ de Grenoble, Lyon et Paris, jeudi 28 avril à 20 h.

Possibilités (merci de s'inscrire)

logements dans Rome (Hôtels, bungalows, logements chez l'habitant).

venir par ses propres moyens et être logé par Congrès Miséricorde France

participer à la matinée du samedi et prendre le repas au restaurant Gianicolo.

Inscriptions :

Inscriptions possibles en ligne : rubrique Venez à Rome le 1er mai 2011 Dimanche de la Miséricorde sur le Siteweb : http://congresmisericordefrance.catholique.fr

Mail : misericordefr@yahoo.fr - Tel. ++ (33) (0)1 64 33 90 94