Béatifications: La mission et la contemplation ont besoin l´une de l´autre

"Malte! Malte! … Reste fidèle!"

| 695 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 9 mai 2001 (ZENIT.org) - "La mission et la contemplation ont besoin l´une de l´autre", dans la fidélité au riche héritage chrétien de Malte. C´est ainsi que l´on pourrait résumer les gestes et les paroles de Jean-Paul II, à Malte, sur les pas de saint Paul, lors de la béatification du Père Preca, fondateur (1880-1962), d´Ignace Falzon, séminariste (1813-1865), et de Marie Adéodate Pisani, moniale bénédictine (1806-1855).



Fête nationale
C´est fête nationale aujourd´hui à Malte. L´île s´est arrêtée en ce 9 mai 2001, et les quelques centaines de milliers de catholiques de l´île ont pu se rendre dans les rues et sur les places pour acclamer le pape: 200.000 personnes étaient présentes, sur la place des Greniers de Floriana, pendant les 3 heures et demi de célébration! Le site Internet de l´Eglise catholique de Malte permettait de suivre le pèlerinage de Jean-Paul II, en anglais et en maltais (adresse: http://www.maltachurch.org.mt/Papal_Visit).

Le crucifix de Don Giorgio
On comprend à quel point la foi chrétienne est inculturée à Malte, en écoutant les paroles de l´hymne national: c´est une prière pour la patrie et pour la fidélité au Créateur, écrite par le P. Carmelo Psaila. Le crucifix qui présidait la célébration a été donné au bienheureux Georges Preca par l´évêque de Malte, Mgr Mauro Caruana, osb, à l´occasion de la reconnaissance de la Société de la Doctrine chrétienne en 1932, société apostolique s´il en est. Assistait à la célébration une personne qui a retrouvé la vue par l´intercession du bienheureux. La prière de la bienheureuse Adéodate a été entendue en 1897 en faveur de la santé de l´abbesse de Subiaco, Mère Joséphine. Au bienheureux Ignace on attribue une guérison d´un cancer gastrique, alors que les médecins estimaient le cas désespéré.

Un héritage magnifique, une responsabilité
"Malte, Malte! Tu as tant reçu du ministère de saint Paul et du témoignage du bienheureux Georges Preca, du bienheureux Ignace Falzon, et de la bienheureuse Adéodate. En allant à la rencontre de l´avenir, reste fidèle à l´héritage que tu as reçu". Jean-Paul II achevait son homélie après cette exhortation. A l´héritage missionnaire paulien se sont ajoutés celui du P. Preca, du jeune Falzon, et de la contemplative Adéodate. "Malte possède un héritage chrétien magnifique dont vous êtes fiers à juste titre, mais cet héritage est aussi un don qui implique une grande responsabilité", disait encore Jean-Paul II.

Conclusion du pèlerinage
Le pape rappelait que cette visite "conclut" son "pèlerinage jubilaire" sur les lieux marqués par "l´histoire du salut" "de la terre d´Abraham, au Sinaï où Dieu a donné les dix commandements, à la Terre-Sainte où se sont déroulés les grands événements de notre Rédemption". Dans cette ligne, le pape rappelle "l´arrivée dramatique" de l´Apôtre sur les plages de Malte.

Des modèles pour aujourd´hui
Le pape entraînait ainsi les fidèles de l´île à la suite des deux apôtres, Georges Preca et Ignace Falzon et de la contemplative Marie Adéodate Pisani, "les deux fils et la fille adoptive de Malte que j´ai béatifiés aujourd´hui", précisait le pape.

La mission et la contemplation ont besoin l´une de l´autre
Pour ce qui est de la plus contemplative de ces trois premiers bienheureux de l´île, le pape rappelle qu´elle est née en Italie, de père maltais, et qu´elle est arrivée sur l´île à 19 ans, et y passa la majeure partie de sa vie, au monastère bénédictin de Saint-Pierre. Certaines religieuses du monastère n´ont pas pu venir, remarquait le pape, mais suivent la célébration à la télévision. Il leur adressait sa bénédiction en ce "jour de joie". C´est par sa "prière", son "travail" ("Prie et travaille", disait saint Benoît), et son "amour" que la bienheureuse est devenue une "source de fécondité spirituelle et missionnaire sans laquelle l´Eglise ne peut prêcher l´Evangile comme le Christ l´exige, parce que la mission et la contemplation ont besoin l´une de l´autre (cf. Novo millennio ineunte, n. 16).

Cet amour spécial envers Dieu et envers les autres
Le pape confiait à l´intercession de celle qui a contribué au "renouveau spirituel de son monastère" ce qu´il caractérisait comme "une intention spéciale de mon cœur". Ces derniers temps, disait le pape, on a fait beaucoup pour adapter la vie religieuse aux circonstances changeantes de notre époque et la vie de très nombreux religieux et religieuses en a bénéficié. Cependant, il est nécessaire d´apprécier de façon nouvelle les motivations théologiques plus profondes de cette forme spéciale de consécration. Nous attendons encore la pleine mise en œuvre de l´enseignement du Concile Vatican II sur la valeur transcendante de cet amour spécial envers Dieu et envers les autres qui porte à une vie centrée sur les vœux de pauvreté, d´obéissance et de chasteté. Je recommande à tous les consacrés, hommes et femmes, l´exemple de maturité et de responsabilité personnels aussi merveilleusement évidents dans la vie de la bienheureuse Adéodate".

Un second père
De la vie de Georges Preca, le pape retenait entre autres qu´il est mort en 1962, peu avant l´ouverture du Concile Vatican II et souligne qu´il a été "un pionnier dans le domaine de la catéchèse et de la promotion du rôle des laïcs dans l´apostolat, que le concile a ensuite souligné de façon particulière". Il est ainsi devenu, disait le pape "comme un second père de Malte [après Paul, ndlr] dans la foi". Et la Société de la Doctrine Chrétienne qu´il a fondée poursuit son œuvre de témoignage et d´évangélisation sur ces îles et ailleurs".

Changer le monde!
"Don Giorgio, souligne encore le pape, exhorte ses amis chrétiens à suivre l´exemple du Seigneur crucifié en pardonnant chaque offense (cf. Lc 23, 34). N´est-ce pas là un message de respect réciproque et de pardon si nécessaire aujourd´hui à Malte et dans le monde? Oui, en effet, la douceur des Béatitudes a le pouvoir de transformer la famille, les lieux de travail et les écoles, les villes et les villages et la culture. Elle peut changer le monde! "Bienheureux les doux parce qu´ils hériteront la terre" (Mt 5, 5)". C´est ce que signifie la devise de la Société de la doctrine chrétienne, "MUSEUM": "Divin maître, que le monde entier suive l´Evangile".

Ta vocation apostolique et missionnaire!
Le pape interpellait les fidèles: "N´est-ce pas cela dont Malte a besoin aujourd´hui, c´est-à-dire de prêtres, de religieux, de catéchistes, d´enseignants qui proclament avec ardeur la Bonne Nouvelle de ce que le Père a fait pour nous dans le Christ? A l´aube du nouveau millénaire, l´Eglise regarde vers toi, Malte, afin que tu vives avec encore plus de ferveur ta vocation apostolique et missionnaire! L´Eglise regarde vers vous!"

L´esprit de respect œcuménique
Cette mission, c´était aussi celle du jeune Ignace Falzon, séminariste, dans sa "passion pour la prédication de l´Evangile et l´enseignement de la foi catholique". "Lui aussi a mis ses nombreux talents au service de l´œuvre catéchétique", il s´est donné "abondamment et joyeusement et les personnes trouvaient en lui non seulement une énergie infinie, mais aussi une joie et une paix profonde. Il a renoncé au succès terrestre auquel il avait été préparé afin de servir le bien spirituel des autres, y compris les nombreux soldats et marins britanniques alors stationnés à Malte. En les approchant - certains étaient catholiques - il a anticipé l´esprit œcuménique de respect et de dialogue qui est aujourd´hui si familier, mais n´était pas toujours aussi répandu alors".

L´adoration eucharistique, Marie et Joseph
Il tirait "force et inspiration" de l´Eucharistie, soulignait le pape, "de la prière devant le tabernacle, de la dévotion à Marie, et au rosaire, et de l´imitation de saint Joseph". A son exemple le pape invitait les Maltais à encourager, dans les paroisses et dans les communautés la prière et la dévotion au Saint-Sacrement, fortifiant la "tradition de piété" par "la catéchèse et une saine instruction".

Responsabilité partagée par le clergé, les religieux et les laïcs
Le pape mentionnait enfin le synode diocésain de Malte, prévu dans le sillage de la Pentecôte et la visite pastorale de l´évêque de Gozo. Evoquant la "communion de tout le peuple de Dieu" prônée par le Concile Vatican II, Jean-Paul II disait: "Au sein de cette communion, il existe des rôles et des ministères différents, mais tous sont appelés à coopérer pour la promotion du Règne du Christ de justice, de paix, et d´amour. Grâce à l´intercession des nouveaux bienheureux, puisse l´Eglise de Malte avancer avec confiance vers une ère nouvelle d´unité, et de responsabilité partagée par le clergé, les religieux et les laïcs! Cela donnera aux catholiques maltais un nouvel élan qui leur permettra d´avancer avec confiance dans le nouveau millénaire, en recueillant les abondants fruits spirituels du grand Jubilé de l´An 2000".