Belgique : Appel de Benoît XVI au témoignage des laïcs

Message aux évêques au terme de la visite ad limina

| 2022 clics

ROME, Dimanche 9 mai 2010 (ZENIT.org) - Benoît XVI invite les catholiques de Belgique à « témoigner ouvertement de leur foi », dans le respect d'une « saine laïcité ».

Le pape a encouragé le témoignage des laïcs, dans son discours aux évêques de Belgique reçus individuellement jeudi 6, vendredi 7 et samedi 8 mai, et ensemble, samedi également, en fin de matinée.

« Tous les membres de la Communauté catholique, mais d'une façon particulière les fidèles laïcs, sont appelés à témoigner ouvertement de leur foi et à être un ferment dans la société, en respectant une saine laïcité des institutions publiques et les autres confessions religieuses », a notamment déclaré le pape.

Le pape a insisté, avec les évêques pour la « formation des laïcs, en vue d'une « insertion toujours plus effective dans l'animation des réalités temporelles ». Le pape les encourage aussi à une « proposition publique, respectueuse mais légitime, des valeurs inspirées par le message évangélique du Christ ».

Benoît XVI a mentionné les différents défis de l'Eglise en Belgique, en faisant brièvement allusion à la démission de l'évêque de Bruges : « Votre Eglise elle-même a été éprouvée par le péché ».

Citant la Lettre pastorale des évêques, il a fait observer que « la foi ne consiste pas uniquement à accepter un ensemble de vérités et de valeurs, mais d'abord à se confier à Quelqu'un, à Dieu, à L'écouter, à L'aimer, et à Lui parler, enfin à s'engager à son service ».

Il invite les catholiques de Belgique à suivre l'exemple de sainteté de saint Damien de Veuster, spécialement les prêtres.

Evoquant l'Année sacerdotale, le pape encourage une pastorale des vocations car « l'Eglise ne peut se passer du ministère des prêtres » et à la reconnaissance de la spécificité du sacerdoce ministériel. Le pape a eu des paroles d'encouragement pour les prêtres, les missionnaires et les personnes consacrées « souvent surchargés de travail et désireux du soutien et de l'amitié de leur Évêque et de leurs confrères, sans oublier les prêtres plus avancés en âge qui ont consacré toute leur vie au service de Dieu et de leurs frères ».

Le pape a également insisté sur le soin à apporter aux célébrations liturgiques, en particulier de l'Eucharistie, dans la fidélité à « la tradition liturgique de l'Église » et en promouvant une «  participation active des fidèles », mais sans confusion entre « sacerdoce ministériel et sacerdoce commun » des baptisés.

Lors de la conférence de presse des évêques de Belgique, samedi en milieu de journée, Mgr André-Joseph Léonard, archevêque de Malines-Bruxelles, a résumé en trois points les recommandations du pape : une brève mention des épreuves de l'Eglise de Belgique ; l'appel à la sainteté des fidèles, des prêtres et des évêques , qui est la seule « réponse » possible à la crise confiance; l'encouragement aux prêtres.

L'archevêque dit la « douleur » éprouvée par l'Eglise belge après la démission de l'évêque de Bruges pour son implication dans une affaire de pédophilie des années 80. Et leur solidarité avec les victimes. Les évêques de Belgique rappellent leur ligne de gestion de la crise : « tolérance zéro » et soulignent l'accord total sur ce point avec la congrégation pour la Doctrine de la foi et avec Benoît XVI.

Depuis 13 ans, la conférence épiscopale belge a mis en place une commission dirigée par un laïc, indépendante, qui permet aux victimes de parler et de porter les cas devant la justice. La justice, soulignent les évêques, « a les moyens de faire les enquêtes ».

Pour promouvoir les vocations sacerdotales, les évêques des régions francophones vont rassembler leurs séminaristes de façon à ce qu'ils aient une expérience de soutien fraternel entre jeunes et qu'ils ne soient pas isolés pendant leur formation.

Quant à Mgr Léonard, nommé en février, il va commencer ses visites pastorales, passant à chaque fois plusieurs semaines dans les différents doyennés de façon à mieux connaître son nouveau diocèse. Il a demandé un auxiliaire pour Bruxelles (deux auxiliaires sont actuellement chargés respectivement du Brabant wallon et du Brabant flamand).

Mais Rome doit aussi procéder à deux autres nominations : Namur - administré pour par Mgr Huet depuis le transfert de Mgr Léonard - et Bruges, administré actuellement par Mgr Koen Vanhoutte.

Anita S. Bourdin