Belgique : Aucune volonté d’étouffer une affaire de pédophilie

Publication d'une conversation confidentielle, réaction du cardinal Danneels

| 1562 clics

ROME, Mardi 31 août 2010 (ZENIT.org) - Aucune volonté d'étouffer une affaire de pédophilie n'a inspiré la discrétion du cardinal Danneels : l'agence catholique belge CathoBel publie cette réaction du cardinal Godfried Danneeels, archevêque émérite de Malines-Bruxelles, après la publication d'une conversation confidentielle.

Une réaction a été demandée au cardinal Danneels suite à la publication d'une partie de la conversation qu'il a eue avec la famille Vangheluwe. Il réagit par son porte-parole ad intérim Toon Osaer en disant qu'il n'a jamais été dans son intention d'étouffer par cette conversation les abus commis par l'ancien évêque Vangheluwe. 

« Le cardinal a accédé à une demande de la famille d'être un médiateur à l'intérieur du cercle familial suite à ces abus. 

« Dans ce contexte confidentiel d'une réunion de famille, différentes pistes en vue d'une réconciliation ont été examinées.

« A aucun moment, une pression n'a été exercée, ni sur la famille ni sur la victime, pour garder les faits secrets ou pour ne pas s'adresser à la Justice ou à la Commission Adriaenssens. 

« Le cardinal Danneels répète qu'il condamne les abus commis par l'ancien évêque et qu'il les regrette profondément. 

« Il dit aussi sa déception qu'une conversation confidentielle ait pu être enregistrée et publiée maintenant à l'insu des parties présentes. 

« Le fait qu'il n'ait pas rendu publics les propos de cette rencontre lors d'une précédente conférence de presse tient à ce qu'il ne souhaitait pas briser le caractère confidentiel de la rencontre. C'était aussi par respect pour la victime qui ne s'était pas encore fait connaître publiquement et qui n'avait pas encore révélé ce qu'elle avait vécu ».