Belgique : Bruxelles vit la « joie » de la nouvelle évangélisation

"Metropolis2012", tout le diocèse s'investit

| 1752 clics

Anne Kurian

ROME, vendredi 9 mars 2012 (ZENIT.org) – Avec l’initiative « Metropolis2012 : chemins de conversion », le diocèse de Bruxelles s’investit et vit la « joie » de la nouvelle évangélisation.

Dans le cadre de la « Mission métropoles », suivie par 12 villes d’Europe et lancée par le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation, le diocèse de Bruxelles a lancé « Metropolis2012 ». Il propose à tous les Bruxellois un programme dense, de rencontres, enseignements, témoignages, actions de solidarité, du 22 février 2012 au 15 avril 2012.

Dans une vidéo présentant le programme, Mgr Jean Kockerols, évêque auxiliaire de Bruxelles, explique que « si nous croyons en Jésus-Christ », nous avons envie de partager ce « trésor » qui nous « rend heureux ». Metropolis2012 contribue justement à « éveiller les chrétiens au sens de la nouvelle évangélisation », estime Claire Jonard, responsable des services de communication des Vicariats de Bruxelles et du Brabant wallon, contactée par Zenit.

Dans cette même vidéo, l’évêque avait invité les chrétiens à « se donner à fond ». Et ces derniers l’ont pris au mot : les évêques, les paroisses, les communautés religieuses, tous participent activement à cette mission de Carême, qui a pris une « grande ampleur » grâce à la participation inattendue des paroisses et unités pastorales.

En effet, révèle Claire Jonard, au départ était prévu « un petit comité de pilotage autour de l’évêque auxiliaire de Bruxelles, Mgr Jean Kockerols ». Il n’était pas question de « surcharger les paroisses », même si elles avaient la possibilité de « proposer aussi des activités pour le programme ». « Et ce fut la première surprise ! » s’exclame la responsable de la communication : « Plus de 100 propositions ont été faites par les paroisses et les unités pastorales de Bruxelles ».

Une seconde surprise, pour les organisateurs, poursuit-elle, c’est « la joie, la bonne humeur » frappante des participants : « en passant d’une activité à l’autre, les photographes nous montrent qu’il y a beaucoup de joie et d’enthousiasme » dans les rencontres.

Les activités de Metropolis2012 ont été pensées autour des 5 grands axes proposés par le Conseil pontifical : parole de Dieu, témoignages de conversion, expérience de la réconciliation, enseignement de la foi et solidarité.

Les rendez-vous les plus importants sont à la cathédrale, où des témoins convertis partagent leur « expérience avec le Christ », qui a « transformé leur vie », chaque dimanche à 16h : le 26 février, les catéchumènes qui seront baptisés à Pâques ; le 4 mars, Frigide Barjot, du monde du showbiz ; le 11 mars, Frère Bart, religieux de la Fraternité de Tibériade, en néerlandais ; le 18 mars, Claire Ly, bouddhiste convertie ; enfin le 25 mars, Dominique Lambert, scientifique de renom.

Ces conférences de carême comportent « trois temps », précise la responsable de la communication : « une lecture d’extraits de texte des Confessions de saint Augustin, le témoignage et enfin la prière des vêpres avec les fraternités monastiques de Jérusalem ». 

« Le témoignage des chrétiens est très important pour transmettre ou raviver la foi des chrétiens entre eux » ajoute-t-elle. Car « l’expérience spirituelle de chacun est renforcée, accompagnée, soutenue par le témoignage des autres » La preuve ? « La première conférence de carême dimanche dernier a fait cathédrale comble avec le témoignage de Frigide Barjot », rapporte la même source.

Parmi les autres grands rendez-vous de Metropolis2012, signalons un repas de solidarité, le 18 mars, dans l’église des Riches Claires, une proposition de rencontre et de sacrement de réconciliation dans les églises, le 31 mars, et enfin la lecture de l’évangile de Marc le vendredi saint, 6 avril, à 12h, dans l’église du Finistère avec diffusion dans la rue Neuve de Bruxelles – une des rues les plus commerçantes de la ville. Cette lecture sera faite en plusieurs langues et en partie par des personnalités du monde politique et culturel.

Anne Kurian