Belgique : le card. Ries, serviteur humble et laborieux

Funérailles à Notre-Dame de Tournai

Rome, (Zenit.org) | 906 clics

Les funérailles du cardinal Julien Ries décédé le 23 février 2013, ont été célébrées le 2 mars en la Cathédrale Notre-Dame de Tournai en Belgique, cathédrale « largement remplie pour cette liturgie très solennelle », précise un communiqué de l’Eglise belge.

Plusieurs autres personnalités politiques étaient présentes, dont le Premier ministre, M. Elio di Rupo, ainsi qu’une délégation de professeurs de l'Université de Louvain, en toge, et des représentants de l'Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, en cape.

Parmi les concélébrants, Mgr Giacinto Berloco, nonce apostolique en Belgique, Mgr Guy Harpigny, évêque de Tournai, Mg Remy Vancottem, évêque de Namur et Mgr Jean-Claude Hollerich, évêque de Luxembourg.

Dans son homélie, Mgr Berloco a rendu hommage à cet « homme éminent pour sa recherche sur la religiosité de l'homme », au « remarquable connaisseur et divulgateur des principales religions du monde », à l' « éminent enseignant ».

Mais au-delà de ces mérites, le nonce a voulu « partager quelques pensées sur Julien Ries, l'homme croyant et le prêtre ». Il souligné « la foi simple de celui qui se confie comme un enfant dans les bras de Dieu, une foi qui lui venait de son origine paysanne ». Il a rendu hommage à « un serviteur humble et laborieux, simple et joyeux ».

Le cardinal Ries repose désormais au cimetière de Villers-Saint-Amand, petit village situé près d'Ath où il vivait depuis l'an 2000.

Benoît XVI avait salué son "souci de témoigner de sa foi parmi ses contemporains, dans un esprit de dialogue", dans un télégramme de condoléances envoyé le 25 février 2013.