Belgique/Pédophilie : Mgr Leonard évoque une volonté de transparence

Conférence de presse suite à la démission de l’évêque de Bruges

| 2201 clics

ROME, Vendredi 23 avril 2010 (ZENIT.org) - Après la démission, ce 23 avril, de l'évêque de Bruges (Belgique), Mgr Roger Joseph Vangheluwe, qui s'est avoué coupable d'actes pédophiles, l'archevêque de Malines-Bruxelles, Mgr André-Joseph Léonard, a déploré cette « situation particulièrement sérieuse ».

Au cours d'une conférence de presse qui s'est déroulée ce vendredi à Bruxelles, il a rappelé « la volonté de transparence que l'Eglise catholique de Belgique » « veut désormais rigoureusement appliquer en la matière, en tournant résolument la page par rapport à l'époque, pas si éloignée, où, dans l'Eglise comme ailleurs, on préférait la solution du silence ou du camouflage ».

En acceptant la démission de l'évêque de Bruges, « l'Eglise souligne ainsi qu'en ces matières, il n'y a pas à tergiverser ». « Nous espérons contribuer de la sorte au rétablissement de la victime » dont il a évoqué le « long calvaire qui n'est sans doute pas encore terminé ».

Concernant Mgr Vangheluwe, « il a droit, en tant que personne, à la conversion, confiant dans la miséricorde de Dieu », a affirmé Mgr Léonard. « Mais, sur le plan de la fonction, il était indispensable que, par respect pour la victime et sa famille et par respect pour la vérité, il se démette de ses fonctions ».

« Il va sans dire que cet événement sera très douloureusement ressenti dans toute la communauté catholique belge », a encore déclaré Mgr Léonard, évoquant la « crise de confiance que cela va engendrer chez nombre de personnes ».

« Nous osons cependant espérer que la sagesse l'emportera et que les évêques et surtout les prêtres de ce pays ne seront pas abusivement discrédités dans leur ensemble alors que la toute grande majorité d'entre eux mènent une vie conforme à leur vocation, dans une fidélité pour laquelle je tiens à les remercier publiquement », a conclu l'archevêque de Malines-Bruxelles.