Belgique : Prière de Jean-Paul II pour les victimes d’une explosion, leurs familles, et les secours

Télégramme du cardinal Sodano

| 559 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 30 juillet 2004 (ZENIT.org) – Le pape Jean-Paul II assure de sa prière les victimes d’une explosion de gaz qui a frappé la région de Ath, en Belgique, ce matin, ainsi que leurs familles et les secours.



Le cardinal Secrétaire d'Etat Angelo Sodano, a en effet fait parvenir au nom du pape Jean-Paul II un télégramme au nonce apostolique en Belgique, Mgr Karl-Josef Rauber.

L’explosion s’est produite dans la région industrielle de Ghislenghien, dans le Sud du pays, faisant, selon un bilan hélas provisoire, 15 morts et plus de 200 blessés.

"Apprenant la tragédie qui vient de frapper la région de Ath dans le sud de la Belgique, le pape m'a chargé de vous faire savoir qu'il s'associe par la prière aux personnes touchées par ce drame. Il confie à la miséricorde du Seigneur les défunts, pour qu'il les accueille dans sa paix. Il prie pour les nombreux blessés et leurs familles, afin qu'ils trouvent autour d'eux soutien et réconfort dans leurs épreuves", dit le télégramme.

Pour les secours, le télégramme ajoute : "Il encourage les secours et les différents services hospitaliers dans leur importante mission d'accueillir et de soigner les blessés, et de porter assistance aux familles et aux habitants de la région. Demandant au Seigneur de se faire proche de tous, le Saint-Père accorde aux blessés, à leurs familles et à toutes les personnes atteintes par cette catastrophe, la bénédiction apostolique".

Selon le ministre belge de la Défense, M. André Flahaut, le nombre des victimes pourrait augmenter. Parmi elles se trouvent surtout des travailleurs, mais aussi des pompiers et des employés chargés de la sécurité de l’installation.

L’unité de crise a fait état de fuites de chlore et d’hydrogène qui rendent très difficiles les conditions de travail des secours : de nouvelles explosions sont à craindre.

Par mesure de sécurité, l’autoroute de Tournai à Bruxelles, qui passe près du lieu de la catastrophe, a été fermée à la circulation.