Belgique : Un Salésien devient évêque de Gand, Mgr Lucas Van Looy

Sa devise : "In Nomine Patris"

| 1365 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 19 Décembre 2003 (ZENIT.org) – Un Salésien devient évêque de Gand, en Belgique : il s’agit de Mgr Lucas Van Looy. Sa devise : "In Nomine Patris".



Le diocèse compte 1,4 million d’habitants, dont quasi 1,2 million de catholiques, 821 prêtres, 64 diacres, 2.891 religieuses et religieux.

Le nouvel évêque est né en 1941 à Tielen (Belgique), il a émis ses vœux religieux en 1968 et il a été ordonné prêtre en 1970.

Jusqu'ici vicaire général du recteur majeur des Salésiens, il succède à Mgr Arthur Luysterman, dont le pape a accepté la démission, en conformité avec les dispositions du droit canon sur la limite d’âge de 75 ans.

Le pape a prié ce dernier de continuer à diriger le diocèse de Gand en tant qu'administrateur apostolique et ceci, jusqu'à l'ordination épiscopale de son successeur, indique l’agence catholique belge "CathoBel", dont nous reprenons ci-dessous la dépêche avec l’aimable autorisation (cf. www.cathobel.be).

Le nouvel évêque a choisi pour devise : "In Nomine Patris" ("Au nom du Père"), mettant en lumière deux aspects de la vie chrétienne : la prière mais aussi la notion de "père". Luc Van Looy se dit "proche des gens", ce que lui a appris sa mission en Corée, où il existe, selon lui, un réel esprit de proximité entre Église et fidèles ainsi qu'une tradition de communauté entre prêtres, évêques et cardinaux. Son ordination épiscopale aura lieu le 1er février dans la cathédrale Saint Bavon de Gand, en présence du Cardinal Danneels, président de la conférence épiscopale belge, mais aussi du nouveau Cardinal Joos, Juge ecclésiastique du diocèse.

Souriant et détendu, le nouvel évêque de Gand a été présenté à la presse ce vendredi 19 décembre à midi. Il sera ordonné évêque le dimanche 1er février à 15 heures, à la Sint-Baafskathedraal (cathédrale Saint Bavon) de Gand.

Bien qu'il soit originaire de la région anversoise, le diocèse de Gand n'est pas totalement étranger au nouvel évêque. Ainsi, se trouvent à Gand et dans les environs quelques communautés salésiennes avec lesquelles il avait des contacts suivis et un de ses frères, Paul Van Looy, est supérieur des pères jésuites à Alost où il est actif dans la pastorale urbaine.

La devise du futur évêque est "In Nomine Patris" ("Au Nom du Père"). Ce faisant, il veut accentuer deux aspects de la vie chrétienne : la prière, qui s'ouvre par le signe de croix et le fait que l'évêque est envoyé par le Père pour assumer sa mission au milieu des hommes. Le mot "Père" joue un rôle capital dans la recherche d'identité de beaucoup de nos contemporains et nous parle d'une présence qui fait du "bien".

Aperçu du diocèse de Gand

Le diocèse de Gand, dont Luc Van Looy devient le nouvel évêque, se trouve au c˛ur de la Flandre. Il comprend la province de Flandre orientale et la commune anversoise de Zwijndrecht. Ce diocèse était dirigé depuis le 27 décembre 1991 par Mgr Arthur Luysterman.

Il compte 600 prêtres diocésains, 95 pères religieux au service du diocèse, une septantaine de diacres permanents, une trentaine d'assistants paroissiaux et quelques centaines d'enseignants en religion. En outre, un bon millier de bénévoles se dévouent à tous les niveaux de la vie ecclésiale. Sur le territoire du diocèse se trouvent deux abbayes et environs 250 couvents. Cela donne quelques 2500 membres d'instituts de vie consacrée. Le diocèse de Gand est divisé en 427 paroisses qui collaborent au sein de 36 décanats et 6 régions pastorales. L'enseignement catholique à Gand forme un réseau d'une bonne centaine d'écoles. Enfin, le secteur de l'aide aux plus démunis y est également bien enraciné, avec de nombreux hôpitaux et maisons de soins ou de convalescences, ainsi que des centres d'accueil pour démunis, etc.

Biographie du nouvel évêque

Luc Van Looy est né à Tielen (province d'Anvers) le 28 septembre 1941. Il a suivi l'enseignement fondamental à l'école communale de Tielen et l'enseignement secondaire au collège Saint-Joseph de Turnhout et à l'institut Don Bosco de Hechtel.

Il entre chez les Salésiens de Don Bosco en 1961. Après des études de philosophie à Grand-Bigard, il part pour la Corée où il a reçoit une formation pratique en pédagogie et obtient simultanément une licence en musicologie. Il étudie ensuite la théologie à la Katholiek Universiteit Leuven et obtient une licence en missiologie.

Le 12 septembre 1970, il est ordonné prêtre à Oud-Heverlee. Ses activités pastorales et responsabilités diverses se situaient depuis en Corée et à Rome. De 1972 à 1984, il enseigne la morale et la religion dans l'enseignement secondaire supérieur de l'archidiocèse de Kwangju (Corée). Il y était en outre responsable de la pastorale des étudiants. Par après, il devient responsable de la pastorale estudiantine dans l'archidiocèse de Séoul, coordinateur de cette même pastorale pour toute l'Asie orientale, Provincial des Salésiens en Corée et Président des supérieurs majeurs dans ce même pays.

Depuis 1984, Luc Van Looy travaille à la maison généralice des Salésiens de Don Bosco à Rome. Dans ce cadre, il a entre autre été membre du conseil général des Salésiens, responsable des missions salésiennes et de la pastorale des jeunes de son Institut. Depuis 1996, il est vicaire du Supérieur général des Salésiens et responsable de la famille salésienne. En même temps, il était assistant ecclésiastique à la 'World Union of Catholic Teachers' (W.U.C.T.), une association réunissant toutes les associations nationales d'enseignants catholiques. Son expérience cosmopolite explique sa vaste connaissance des langues : Néerlandais, Français, Allemand, Anglais, Italien, Espagnol, Portugais et Coréen.

Les Salésiens

L'institut de vie consacrée des Salésiens de Don Bosco a été fondé à Turin en 1859 par Don Bosco, l'apôtre des jeunes en difficultés. Le but de cet Institut est d'encourager l'éducation des jeunes et en particulier ceux d'entre eux qui sont défavorisés.

Don Bosco a donné à ses premiers collaborateurs une règle de vie qui s'inspirait du saint évêque d'Annecy, François de Sales (1567-1622), d'où le nom de "Salésiens". Cet Institut est actif dans 129 pays, principalement dans la pastorale de la jeunesse et des loisirs, dans l'éducation spécialisée, l'enseignement, les paroisses et la mission. Il y a 16.500 salésiens dans le monde entier.

En Belgique, on compte deux provinces : la province du nord (Flandre) qui dénombre quelques 200 membres et la province méridionale (Belgique francophone) qui en compte environ 60.

Sur Internet

Plus d'info concernant le diocèse de Gand sur le site néerlandophone de l'Église de Belgique Kerknet : http://www.kerknet.be Site belge des salésiens de Don Bosco : http://www.donbosco.be
© CathoBel