Bénédictins: La tradition monastique, pont entre l´Orient et l´Occident

50e anniversaire de la fondation de l´Institut monastique à Saint-Anselme

| 737 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 30 mai 2002 (ZENIT.org) - La tradition monastique chrétienne, constitue un pont entre l´Orient et l´Occident, souligne Jean-Paul II dans une lettre à l´Ordre bénédictin.



Le pape Jean-Paul II a adressé une lettre à l´abbé primat des bénédictins, l´abbé Notker Wolf, OSB, à l´occasion du 50e anniversaire de la fondation de l´Institut monastique à l´Athénée pontifical Saint-Anselme - sur l´Aventin - en 1952. Cette lettre a été lue par le doyen de la Faculté de théologie de Saint-Anselme, le P. Mark Sheridan, OSB, à l´ouverture des travaux du congrès international sur les "Textes clasiques et les thèmes de la tradition moanstique chrétienne" ("Classic Texts and Themes of the Christian Monastic Tradition. Yesterday-Today-Tomorrow"). Le congrès s´achève le 1er juin.

Rappelons que lors de son voyage ne Bulgarie, le pape Jean-Paul II a tenu à visiter le monastère de Rila, dont l´abbé a été observateur au Concile et il y a exprimé sa gratitude pour le monachisme orthodoxe (cf. ZF020528).

"Rapprocher l´histoire du monachisme oriental et occidental a rendu possible, écrit le pape, la découverte d´interaction entre les écoles de théologie, de spiritualité et de vie monastique respectives".

"Ce service rendu à l´Eglise par l´Ordre bénédictin, continue le pape, se situe dans le fondement de la plus large et la plus fascinante recherche de Dieu à laquelle saint Benoît désirait conduire ses disciples", un chemin sur lequel il faut "continuer à agir", encourage le pape.

L´Institut monastique à l´Athénée pontifical Saint-Anselme s´est ainsi révélé, souligne Jean-Paul II, une "institution providentielle" pour les monastères bénédictins. Il a en effet "joué un rôle significatif dans l´établissement d´un rapport fécond entre vie spirituelle et étude et il est devenu un point de référence valide et un lieu privilégié de formation pour le monde monastique d´aujourd´hui".

"Avancer au large! Que tous prennent un engagement, en harmonie avec les attentes de l´Eglise projetée dans le IIIe millénaire", exhorte Jean-Paul II, qui souhaite en outre "un vaste élan spirituel nouveau de toute la famille bénédictine".

Jean-Paul II commente ainsi l´exhortation de saint Benoît "Ora et labora" ("Prie et travaille"):"Il est indispensable que grandisse en chacun l´adhésion au Christ, unique vraie source de nouvelle vitalité évangélique. C´est seulement à cette condition qu´il est possible d´affronter avec courage les défis du temps présent. Aujourd´hui, comme par le passé, il est demandé au moine, en premier lieu, de cultiver une intimité ininterrompue avec le Maître. L´ "Ora" de la contemplation pourra ainsi se conjuguer harmonieusement avec le "Labora" de l´action".