Bénédiction annuelle des agneaux par Benoît XVI

En la mémoire liturgique de sainte « Agnès »

| 1230 clics

ROME, mardi 24 janvier 2012 (ZENIT.org) – Comme chaque année, Benoît XVI a béni deux agneaux dont la laine servira à la confection des palliums que les archevêques métropolitains nommés dans l’année recevront de ses mains, le 29 juin, durant la messe solennelle des saints Pierre et Paul, en signe de communion avec le Successeur de Pierre.

La cérémonie a eu lieu vendredi dernier, 21 janvier, en la fête de sainte Agnès, vierge et martyre romaine du IVème siècle, à l’intérieur de la Chapelle Urbain VIII du palais apostolique.

Traditionnellement, ces deux agneaux sont élevés par les religieuses de San Lorenzo in Panisperna et sont présentés au pape par les Chanoines réguliers du Latran qui desservent la basilique Sainte-Agnès-hors-les-Murs, sur la Via Nomentana.

Le pallium est une bande de laine blanche ornée de six croix de soie noire, symbolisant les plaies du Christ, réalisée par les religieuses de Sainte Cécile du Transtévère. Il symbolise aussi la sollicitude pastorale du Bon pasteur qui porte la brebis sur ses épaules.

Une fois terminés, les palliums seront placés dans une urne de bronze placée dans la niche de la « confession de Pierre », jusqu’au 29 juin.

Benoît XVI est particulièrement attaché à la symbolique du pallium dont il a longuement expliqué le sens dans son homélie pour sa messe d’intronisation le 24 avril 2005 (cf. Zenit du 24 avril 2005).

Isabelle Cousturié