Bénédiction du nouvel abbé de Saint-Paul hors les Murs

| 1055 clics

ROME, Vendredi 24 juin 2005 (ZENIT.org) - Le cardinal Angelo Sodano, secrétaire d’Etat, a conféré la bénédiction abbatiale au nouvel abbé du monastère de Saint-Paul hors les Murs, Dom Edmund Power, bénédictin anglais, hier, jeudi 23 juin, à 17 heures, lors de la messe anticipée de la Nativité de Saint-Jean Baptiste.



Parmi les personnalités présentes, l’archevêque Andrea Cordero Lanza di Montezemolo, nouvel archiprêtre de la basilique, et l’abbé primat Notker Wolf.

Commentant les lectures de la messe pour la nativité du précurseur, le cardinal Sodano a rappelé que le rôle de l’abbé consiste à « diriger et guider la communauté de façon paternelle ».

Il a également souligné l’importance de la communauté bénédictine de Saint-Paul, aujourd’hui comme hier, par le travail, la pastorale, la prière.

La solennelle prière de bénédiction a lieu après le chant de la litanie des saints. Elle demande pour le nouvel abbé la force et l’amour, pour accomplir sa tâche. Puis il reçoit l’anneau, la mitre, le bâton pastoral, et la Règle de Saint Benoît dont il est le gardien.

Le cardinal Sodano a remis au nouvel abbé la bénédiction du pape Benoît XVI qui souhaite que « la vénérable basilique et la communauté bénédictine soient aussi pour notre époque un phare de spiritualité capable d’éclairer les cœurs de la ville de Rome et du monde ».

Saint-Paul a aussi une tradition de rencontres œcuméniques et des délégations d’autres confessions chrétiennes ont assisté à la célébration.

L’abbé Power a souligné cet aspect de la mission de l’abbaye dans son allocution à la fin de la célébration, la vie monastique étant disait-il une vie à la recherche du « visage paternel de Dieu »..

L’abbaye de Saint-Paul est devenue maintenant internationale. Les moines sont à la disposition des pèlerins et visiteurs pour le sacrement de la réconciliation dans de nombreuses langues. Ils assurent la prière auprès du tombeau de l’Apôtre Paul.

Le 31 mai dernier, par un « Motu Proprio » intitulé « l’antique et vénérable basilique », le pape Benoît XVI avait annoncé la nomination d’un archiprêtre, comme dans les trois autres basiliques majeures. Celui-ci a pour vicaire personnel pour la pastorale, l’abbé de l’abbaye bénédictine. Le pape confirmait que le ministère de la pénitence était confié aux moines « en faveur de tous les fidèles qui la visitent, qu’ils appartiennent au diocèse de Rome, ou qu’ils soient des pèlerins venant des différentes parties du monde », ainsi que la promotion « d’événements spéciaux à caractère œcuménique, sous la direction de l’archiprêtre, et avec l’aide des bénédictins des autres abbayes et en accord avec le Conseil pontifical pour la Promotion de l’Unité des chrétiens » (cf. Zenit, 31 mai).