Bénin : Benoît XVI se rend plus disponible pour l'Eglise

Mgr Ganyé écrit aux personnes attristées

Rome, (Zenit.org) | 1315 clics

« En renonçant à la charge d’évêque de Rome, Benoît XVI se rend plus disponible pour continuer de soutenir l’Eglise qu’il a contribué à bâtir durant son brillant pontificat », écrit Mgr Ganyé, encourageant les croyants à n’avoir « aucune crainte » pour l’Eglise, qui « appartient à Jésus-Christ ».

Mgr Antoine Ganyé, archevêque de Cotonou et président de la Conférence épiscopale du Bénin, écrit aux personnes attristées par la renonciation de Benoît XVI, dans une déclaration datée du 14 février 2013, publiée sur l’hebdomadaire catholique La Croix du Bénin.

« Je comprends aisément l’étonnement et le questionnement des uns et des autres. Vous n’avez jamais entendu parler de la renonciation de la part d’un pape. Et vous ne savez même pas que c’était possible », écrit l’archevêque.

En outre, fait-il observer, le peuple du Bénin a un « attachement vif » à sa personne : « il y a seulement 15 mois, nous accueillions avec enthousiasme et ferveur le Saint-Père sur notre terre hospitalière. Ses messages pour l’Afrique continuent de résonner à nos oreilles ».

Cependant, il invite les chrétiens, au nom des évêques du Bénin, « à ne pas se laisser abattre par la nouvelle de la renonciation ».

Il exhorte à « garder confiance » et à n’avoir « aucune crainte » : Benoît XVI « ne fuit pas ses responsabilités », mais « bien au contraire, il prouve avec quel détachement il a servi comme Souverain Pontife ».

« Si nous étions convaincus autant que lui, que l’Eglise appartient à Jésus-Christ et que chacun de nous est « serviteur inutile », nous n’aurions aucune crainte. Benoît XVI se confie humblement à Jésus pour qu’il se donne un autre « vicaire » pour son Eglise », poursuit le message.

En définitive, « en renonçant à la charge d’évêque de Rome, Benoît XVI se rend plus disponible pour continuer de soutenir l’Eglise du Christ qu’il a contribué à bâtir durant son brillant pontificat », affirme Mgr Ganyé.

L’archevêque invite à ce propos à « prendre la peine d’écouter attentivement l’explication que le Saint-Père donne sur sa décision », décision « humble et noble », qui demeure « historique ». En constatant « la simplicité » des mots du pape, l'archevêque souligne « la sérénité et le sérieux de cette décision ».

Remerciant le Seigneur pour ces « huit années de pontificat », durant lesquelles « Benoît XVI a marqué l’histoire de l’Eglise sur plusieurs plans », Mgr Ganyé fait notamment mémoire « du Synode sur l’Afrique », dont l’exhortation apostolique a été signée au Bénin, en la Basilique de Ouidah, le 19 novembre 2011.

« Nous prions Notre-Dame de Lourdes d’intercéder en sa faveur pour qu’il jouisse d’une meilleure santé pour continuer d’intercéder pour le rayonnement de la foi dans le monde », conclut-il.