Bénin: Six mille enfants dénutris hospitalisés à Tanguiéta

Fides tire le signale d'alarme

| 2004 clics

ROME, jeudi 10 novembre 2011 (ZENIT.org) – Six mille enfants dénutris ont été hospitalisés à Tanguiéta : l’agence vaticane Fides lance l’alarme devant cette « urgence » au Bénin, où le pape doit se rendre du 18 au 20 novembre prochain pur remettre aux évêques d’Afrique son exhortation apostolique post-synodale sur la réconciliation, la justice et la paix en Afrique.

« Le service de pédiatrie de l'hôpital Fatebenefratelli de Tanguiéta au Bénin, explose littéralement. Au cours de la dernière année, à cause de l'aggravation de la crise économique qui frappe le pays, le nombre des enfants hospitalisés pour dénutrition a doublé passant de 3.000 à 6.000 » : c'est ce qu'affirme, alarmé, le Frère Luca Beato, vice-président de l'UTA (Unis pour Tanguiéta et Afagnan), l'ONG qui soutient depuis plus de 15 ans au travers d'initiatives de solidarité les hôpitaux africains des Fatebenefratelli au Bénin et au Togo.

La situation de pauvreté toujours plus extrême de ce pays d'Afrique rend les ressources alimentaires encore plus rares, ce qui a de graves conséquences au niveau nutritionnel, surtout pour les plus petits.

« 20% de ces enfants, déplore le Frère Fiorenzo Priuli, directeur de l'hôpital de Tanguiéta, arrivent en pédiatrie dans un état extrêmement grave, et il faut les placer en soins intensifs pour pouvoir les sauver de la mort par dénutrition. »

« Le service de Pédiatrie de la structure, poursuit Fra Fiorenzo, dispose en théorie de 80 lits, mais le nombre des mères qui s'installent sans problème sur des nattes avec leurs enfants (de un à trois) est compris entre 120 et 150. De nuit, dans le couloir adjacent, le personnel d'assistance a du mal à passer entre les nattes ».