Bénin : visite du card. Tauran

Rencontres officielles, dialogue interreligieux

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1514 clics

Le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, est actuellement en visite au Bénin (2-5 mars 2014).

Un communiqué de ce dicastère indique qu'il rencontrera le président de la République M. Thomas Boni Yayi et le ministre des Affaires étrangères M. Nassirou Bako Arifari.

Son séjour aura également un caractère interreligieux : il rencontrera les membres des commissions épiscopales régionales pour le dialogue interreligieux, les évêques catholiques du Bénin et les représentants des diverses religions.

Demain, 5 mars, pour le mercredi des Cendres, il se rendra à Ouidah, près de Cotonou, où il visitera la « Porte du non-retour », érigée en mémoire de la période esclavagiste, sur une plage où les esclaves étaient embarqués pour les Amériques.

Il priera également sur la tombe du cardinal béninois Bernardin Gantin (1922-2008), premier archevêque métropolitain africain (1960) et premier cardinal africain à la tête d'un dicastère du Vatican (1977).

Au cours de son voyage au Bénin en 2011, Benoît XVI est allé se recueillir sur la tombe de son « ami » (cf. Zenit du 19 novembre 2011). Ils avaient tous deux été créés cardinaux le même jour, le 27 juin 1977, par Paul VI.

Benoît XVI avait expliqué lui-même à son arrivée à l’aéroport de Cotonou : « J’ai toujours tenu en haute estime un fils de ce pays, le cardinal Bernardin Gantin. Durant d’innombrables années, nous avons tous les deux œuvré, chacun selon ses compétences propres, au service de la même Vigne. Nous avons aidé au mieux mon prédécesseur, le bienheureux Jean-Paul II, à exercer son ministère pétrinien. Nous avons eu l’occasion de nous rencontrer bien des fois, de discuter profondément et de prier ensemble. Le cardinal Gantin s’était gagné le respect et l’affection de beaucoup. Il m’a donc semblé juste de venir dans son pays natal pour prier sur sa tombe et pour remercier le Bénin d’avoir donné à l’Église ce fils éminent. » (cf. Zenit du 18 novembre 2011)

Il y a moins d’un an, une nouvelle chaire au service de la classe politique de l’Afrique, dédiée au cardinal Gantin, a été créée au sein de l’Aire internationale de recherche de l’Université pontificale du Latran (cf. Zenit du 23 mai 2013).