Benoît XVI à la Communauté de l’Emmanuel : ayez soif d’évangéliser

Le pape reçoit le « Conseil » pour les 20 ans de la mort du fondateur Pierre Goursat

| 3558 clics

ROME, Jeudi 3 février 2011 (ZENIT.org) - Benoît XVI a encouragé ce jeudi les membres de la Communauté de l'Emmanuel à faire « mûrir » en eux « le désir passionné de la mission ».

Le pape a reçu le « Conseil » de la Communauté, ce matin en audience au Vatican à l'occasion du 20e anniversaire de la mort du fondateur de l'association, le serviteur de Dieu Pierre Goursat (15 août 1914-25 mars 1991). Le cardinal archevêque de Paris, André Vingt-Trois, a approuvé l'introduction de la cause de béatification et canonisation de Pierre Goursat, qui a eu lieu le 7 janvier 2010, en l'église de la Sainte-Trinité.

« Chers amis, la grâce profonde de votre Communauté vient de l'adoration eucharistique. De cette adoration naît la compassion pour tous les hommes et de cette compassion naît la soif d'évangéliser », a affirmé Benoît XVI.

« Dans l'esprit de votre charisme propre, je vous encourage donc à approfondir votre vie spirituelle en donnant une place essentielle à la rencontre personnelle avec le Christ, l'Emmanuel, Dieu-avec-nous, afin de vous laisser transformer par lui et de faire mûrir en vous le désir passionné de la mission », a-t-il ajouté.

« Dans un monde souvent désorienté et à la recherche de nouvelles raisons de vivre, la lumière du Christ doit être portée à tous. Soyez au milieu des hommes et des femmes d'aujourd'hui d'ardents missionnaires de l'Evangile, soutenus par une vie radicalement saisie par le Christ ! Ayez soif d'annoncer la Parole de Dieu ! » a-t-il exhorté.

Le pape a évoqué le 20e anniversaire de la mort du fondateur de la Communauté mais aussi « les 30 ans du service de Fidesco auprès des pays plus défavorisés, puis les 40 ans de la fondation de la Communauté et les 20 ans de la reconnaissance de ses statuts par le Conseil pontifical pour les Laïcs ».

« Avec vous, je rends grâce à Dieu pour cette œuvre ! » a ajouté Benoît XVI.

« J'invite particulièrement votre Communauté à vivre une authentique communion entre ses membres, a-t-il recommandé. Cette communion, qui n'est pas simple solidarité humaine entre membres d'une même famille spirituelle, est fondée sur votre relation au Christ et sur un engagement commun à le servir ».

Et de préciser l'importance de la communion pour le témoignage de l'Evangile : « La vie communautaire que vous souhaitez développer, dans le respect de l'état de vie de chacun, sera alors pour la société un témoignage vivant de l'amour fraternel qui doit animer toutes les relations humaines. La communion fraternelle est déjà une annonce du monde nouveau que le Christ est venu instaurer ».

Une communion dont le pape souligne la dimension ecclésiale : « Que cette même communion, qui n'est pas repliement sur soi-même, soit aussi effective avec les Eglises locales. En effet, chaque charisme se rapporte à la croissance du Corps du Christ tout entier. L'action missionnaire doit donc sans cesse s'adapter aux réalités de l'Église locale, dans un souci permanent de concertation et de collaboration avec les pasteurs, sous l'autorité de l'Evêque. Par ailleurs, la reconnaissance mutuelle de la diversité des vocations dans l'Eglise et de leur apport indispensable pour l'évangélisation, est un signe éloquent de l'unité des disciples du Christ et de la crédibilité de leur témoignage. »

Benoît XVI a insisté sur l'annonce de la Bonne Nouvelle aux familles, « si souvent éclatées », aux jeunes ou « dans les milieux intellectuels ».

Il a aussi souligné l'importance du renouvellement des paroisses : « Contribuez à renouveler de l'intérieur le dynamisme apostolique des paroisses, en développant leurs orientations spirituelles et missionnaires ! »

Il a par ailleurs insisté sur la catéchèse des baptisés et la présence auprès des plus nécessiteux : « Je vous encourage encore à être attentifs aux personnes qui reviennent vers l'Eglise et qui n'ont pas bénéficié d'une catéchèse approfondie. Aidez-les à enraciner leur foi dans une vie authentiquement théologale, sacramentelle et ecclésiale ! Le travail réalisé en particulier par Fidesco témoigne aussi de votre engagement auprès des populations des pays plus démunis ».

Le pape a résumé ses recommandations en disant : « Que partout votre charité rayonne de l'amour du Christ et devienne ainsi une force pour la construction d'un monde plus juste et plus fraternel! »

« La Vierge Marie, mère de l'Emmanuel, tient une grande place dans la spiritualité de votre Communauté. Prenez-là « chez vous », comme l'a fait le Disciple bien-aimé, pour qu'elle soit vraiment la mère qui vous guide vers son divin Fils et qui vous aide à lui demeurer fidèles » a conclu le pape.

Au sein de la délégation qui a été reçue par le pape figurait quatre évêques de la Communauté de l'Emmanuel : Mgr Jean Laffitte, secrétaire du Conseil pontifical pour la famille, Mgr Guy de Kerimel, évêque de Grenoble, Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans et Mgr Jacques Benoît-Gonnin, évêque de Beauvais.