Benoît XVI affirme qu’il ne vient pas pour « être servi mais pour servir »

Première audience accordée aux cardinaux

| 1072 clics

CITE DU VATICAN, vendredi 22 avril 2005 (ZENIT.org) – A l’occasion de la première audience accordée aux cardinaux, le pape Benoît XVI a rappelé l’esprit qui caractérise son pontificat depuis le moment même de son élection : le service, le don de soi, la simplicité.



« Je vous en prie, ne me faites jamais manquer votre soutien ! », a demandé Benoît XVI aux cardinaux, électeurs et non électeurs, qu’ils a reçus ce vendredi au Vatican.

« Si d’un côté je suis conscient des limites de ma personne et de mes capacités, de l’autre, je sais bien quelle est la nature de la mission qui m’est confiée et que je m’apprête à accomplir dans une attitude de dévouement intérieur », a-t-il déclaré.

« Il ne s’agit pas ici d’honneurs mais bien d’un service à accomplir avec simplicité et disponibilité en imitant notre Maître et Seigneur qui ne vint pas pour être servi mais pour servir », a-t-il poursuivi.

« Il ne nous reste donc, à moi et à nous tous ensemble, qu’à accepter de la Providence la volonté de Dieu et faire de notre mieux pour y répondre, en nous aidant les uns les autres dans l’accomplissement des tậches respectives au service de l’Eglise », a ajouté Benoît XVI.

Les mots « gratitude », « remerciement », « reconnaissance » reviennent particulièrement souvent dans son allocution aux cardinaux.

« Gratitude » envers Dieu tout d’abord.
« Je ressens en premier lieu le devoir de rendre grâce à Dieu qui m’a voulu, malgré ma fragilité humaine, comme successeur de l’Apôtre Pierre et qui m’a confié la tâche de diriger et de guider l’Eglise afin qu’elle soit dans le monde un sacrement d’unité pour tout le genre humain », affirme le pape.

Reconnaissance envers tous les fidèles.
« En ces jours s’est élevée la prière unanime du peuple chrétien pour le nouveau Pontife et la première rencontre avec les fidèles, avant-hier soir sur la Place Saint-Pierre, a été véritablement émouvante : que parviennent à tous (…) mes remerciements les plus sincères pour leur solidarité spirituelle », déclare-t-il.

Benoît XVI remercie ensuite les cardinaux.
« Je vous adresse mes remerciements les plus personnels pour la confiance que vous avez placée en moi en m’élisant Evêque de Rome et Pasteur de l’Eglise universelle », affirme-t-il.

Le pape a également évoqué le souvenir de ses prédécesseurs, Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul I, Jean-Paul II « dont nous continuons à ressentir la présence toujours vivante ».

« La lumière et la force du Christ ressuscité ont rayonné dans l’Eglise à partir de cette sorte de « dernière Messe » célébrée pendant son agonie, qui a trouvé son sommet dans l’« Amen » d’une vie entièrement offerte, à travers le cœur immaculé de Marie, pour le salut du monde », a expliqué Benoît XVI.

A nouveau nommé secrétaire d’Etat, ce jeudi, le cardinal Angelo Sodano a assuré le nouveau pape, au nom de tous les cardinaux, de leur « dévotion », de leur « totale collaboration » et de leur « affection fraternelle en Jésus-Christ ».

« Que le Seigneur vous accorde, Saint-Père, d’imiter l’œuvre de saint Benoît pour le bien de l’Eglise et du monde », a conclu le cardinal Sodano.