Benoît XVI appelle à la liberté religieuse, notamment en Irak

Angélus du dimanche 21 novembre 2010

| 1560 clics

ROME, Dimanche 21 novembre 2010 (ZENIT.org) - Alors que l'Italie priait ce dimanche, à l'invitation des évêques, pour « les chrétiens qui souffrent de persécutions et de discriminations, particulièrement en Irak », Benoît XVI a souhaité s'unir à ces prières en demandant pour tous la liberté religieuse.

« Je m'unis à cette invocation unanime au Dieu de la vie et de la paix, afin que la liberté religieuse soit assurée à tous dans le monde entier », a-t-il affirmé lors de la prière de l'Angélus qu'il a récitée ce dimanche en présence des fidèles rassemblés place Saint-Pierre.

« Je suis proche de ces frères et sœurs pour le haut témoignage de foi qu'ils rendent à Dieu ».

Dimanche dernier, le pape avait déjà adressé un appel à la paix pour l'Irak lors de la prière de l'Angélus. « Je salue les Irakiens ici présents et j'invoque le don de la paix pour leur pays », avait-il affirmé.

Par ailleurs, le 25 novembre prochain, une messe de requiem sera célébrée à Saint-Pierre de Rome pour les prêtres et les fidèles syro-catholiques victimes du massacre du dimanche 31 octobre en la cathédrale syro-catholique de Bagdad. La messe sera présidée par le préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, le cardinal Leonardo Sandri.

Soutenir les communautés monastiques cloîtrées

Au cours de l'Angélus, ce dimanche, Benoît XVI a aussi prié pour les moniales et les moines cloîtrés, en cette journée pro Orantibus qui leur était consacrée. « Je renouvelle l'invitation à soutenir concrètement ces communautés », a affirmé le pape.

Benoît XVI a enfin évoqué la « Journée des victimes de la route », rappelant l'importance de la « prévention, qui donne de bons résultats ». « La prudence et le respect des règles sont la première forme de protection de soi et des autres », a-t-il insisté.

Marine Soreau