Benoît XVI aux évêques du Malawi : « Ne cessez jamais de proclamer la vérité »

Visite ad limina à Castel Gandolfo

| 2289 clics

ROME, vendredi 29 septembre 2006 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI a reçu ce vendredi les évêques du Malawi qu’il a exhortés à ne jamais cesser de « proclamer la vérité » en particulier dans le domaine des questions sociales.



Dans le discours, en anglais, qu’il a remis aux évêques à l’issue de leur visite à la résidence pontificale de Castel Gandolfo, le pape a affirmé qu’il était « heureux de constater que (les évêques) continuent d’exercer leur fonction d’enseignants en commentant des questions sociales préoccupantes ».

Le pape a notamment félicité les évêques pour leur « Lettre pastorale de Pentecôte » intitulée « Renouveler nos vies et notre société avec le pouvoir de l’Esprit Saint ».

Parmi les questions sociales les plus préoccupantes Benoît XVI a cité « la sécurité alimentaire » qui est « menacée non seulement par la sécheresse mais aussi par une gestion inefficace et injuste du secteur agricole ».

Le pape a cite un autre défi social d’une importance décisive : le Sida, dont « la diffusion est aggravée par le manque de fidélité à un seul partenaire dans le mariage ou le fait de ne pas pratiquer l’abstinence ».

Selon certaines statistiques, 14,2% des 13 millions d’habitants du Malawi vivent avec le virus du Sida. L’épidémie du Sida aurait fait 84.000 victimes en l’an 2003.

La voix des évêques, a ajouté Benoît XVI, doit également s’élever en faveur « des droits des femmes, des enfants, y compris des enfants à naître, qui sont violés de façon cynique par le trafic humain, la violence domestique et ceux qui promeuvent l’avortement ».

« Ne cessez jamais de proclamer la vérité, et insistez sur cette vérité ‘à temps et à contretemps’ (2 Tm 4, 2) car ‘la vérité vous rendra libres’ (Jn 8, 32) », a déclaré le pape.

Les chrétiens représentent près de 80% de la population du Malawi, les catholiques un peu moins de 25% et les musulmans près de 13%.