Benoît XVI aux Missionnaires de la Charité : être des « instruments de la miséricorde »

Xe anniversaire de la naissance au Ciel de Mère Teresa

| 890 clics

ROME, Mercredi 5 septembre 2007 (ZENIT.org) – Benoît XVI encourage les Missionnaires de la Charité à être toujours davantage des « instruments de la miséricorde divine ».



En italien, le pape Benoît XVI a salué, à la fin de l’audience générale du mercredi, les Missionnaires de la Charité et leurs collaborateurs, venus à Rome à l’occasion du Xe anniversaire de la « naissance au Ciel » de la bienheureuse mère Teresa de Calcutta.

« Chers amis, disait le pape, la vie et le témoignage de cette authentique disciple du Christ, dont nous célébrons justement aujourd’hui la mémoire liturgique, sont une invitation à vous et à toute l’Eglise, à servir Dieu toujours fidèlement dans les plus pauvres et les plus nécessiteux ».

« Continuez à suivre son exemple et soyez partout des instruments de la miséricorde divine », exhortait Benoît XVI..

Mère Teresa s’est éteinte à 87 ans, le 5 septembre 1997, à Calcutta. En 1979, elle avait reçu le Prix Nobel de la Paix.

Elle a été béatifiée par Jean-Paul II à Rome, en 2003. Or, une béatification suppose l’examen de tous ses écrits, y compris ceux concernant sa « nuit des sens » , cette épreuve purificatrice vécue par les plus grands saints comme par les simples baptisés dans leur chemin d’union à Dieu.

Sainte Thérèse de Lisieux a pu dire par exemple: « Je crois parce que je veux croire ».

Le lettres présentées comme une découverte récente, ne sont donc pas une nouveauté. Elles ont été examinées par les théologiens de la congrégation pour les Causes des saints.

D’autre part, l’enquête étant close, son procès de canonisation se poursuit et pourrait aboutir rapidement, dès qu’un miracle dû à son intercession pourra être authentifié. Selon les normes du droit canon un « miracle » doit en effet avoir eu lieu après la béatification, pour qu’un bienheureux puisse être proclamé saint.