Benoît XVI aux Missions africaines : « Soyez des serviteurs infatigables et fidèles à l’Eglise »

150e anniversaire de la société missionnaire

| 692 clics

ROME, Mardi 12 décembre 2006 (ZENIT.org) – « Soyez des serviteurs infatigables et fidèles à l’Eglise », exhorte le pape à l’occasion des 150 ans de la Société des Missions africaines (SMA). Une synthèse de l’Agence Fides.



« En vous assurant de ma prière, je rends grâce au Seigneur pour votre dévouement à l’annonce de son Royaume. Je suis sûr que votre célébration, guidée par l’Esprit Saint et inspirée par le courage et par la générosité de votre fondateur, l’évêque serviteur de Dieu Melchior de Marion Brésillac, sera source d’un encouragement pour tous les prêtres et les frères à renouveler leur engagement de témoins du lien indissoluble qui unit l’amour de Dieu et l’amour du prochain » : c’est le souhait que Benoît XVI exprime au supérieur général de la Société des Missions africaines (SMA), le P. Kieran O’Reilly, dans son message pour le 150e anniversaire de la fondation de cette société missionnaire, le 8 décembre dernier.

Benoît XVI souligne combien la vocation missionnaire « montre de façon éloquente la beauté d’une vie vécue dans le Christ au service des autres ».

Dans un monde où la « pauvreté, l’injustice, le relativisme moral et le sécularisme obscurcissent chaque continent », seule la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ et le témoignage de son Evangile « disperse les ténèbres et le désespoir et éclaire le chemin de la paix, renforçant l’espérance aussi dans les cœurs les plus marginaux et désespérés ».

Le pape rappelle que l’histoire missionnaire de la Société des Missions africaines témoigne de la « fidélité créative » aux intentions du fondateur, l’évangélisation des plus délaissés et des plus nécessiteux du point de vue spirituel, et encourage ses membres « à réfléchir quotidiennement sur le mystère de Dieu qui est amour ».

« Laissez-vous éclairer par sa Parole - conclut le message, soyez des serviteurs infatigables et fidèles à son Eglise, imitez-le par le don généreux de vous-mêmes aux plus humbles parmi vos frères et vos sœurs ! ».