Benoît XVI aux participants du congrès sur les radios catholiques

Des radios pour « connaître le Christ, écouter le pape, aimer l’Eglise »

| 1354 clics

ROME,  Vendredi 20 juin 2008 (ZENIT.org) - Le service que rendent les radios catholiques à leurs auditeurs c'est d'abord de leur « apprendre » grâce à leur service d'information, « à mieux connaître le Christ, à écouter le pape et à aimer l'Eglise », a souligné Benoît XVI

Benoît XVI a reçu ce matin en la salle Clémentine du Palais apostolique du Vatican les participants du congrès international pour les responsables de radios catholiques, organisé par le Conseil pontifical des communications sociales, sur le thème : « L'identité et la mission des radios catholiques aujourd'hui. De la pensée sur l'homme à une information au service de la personne ».

Vénérés frères dans l'épiscopat et dans le sacerdoce,

Mesdames et messieurs,

(en italien)

Je suis heureux de vous accueillir en cette maison qui est la maison de Pierre, et avec joie je vous adresse la bienvenue - directeurs, rédacteurs et administrateurs - représentants des nombreuses radios catholiques du monde entier qui vous retrouvez à Rome, convoqués par le Conseil pontifical des communications sociales, pour réfléchir à l'identité et à la mission des radios catholiques aujourd'hui. A travers vous, je désire saluer avec affection les très nombreux auditeurs de vos différents pays et continents, qui entendent quotidiennement votre voix, et apprennent, grâce à votre service d'information, à mieux connaître le Christ, à écouter le pape et à aimer l'Eglise. Je remercie sincèrement le président du Conseil pontifical pour les communications sociales, Mgr Claudio Maria Celli, pour les aimables paroles d'hommage qu'il a bien voulu m'adresser. Avec lui je salue le secrétaire, le sous-secrétaire et tous les officials du Conseil pontifical des communications sociales.

Les nombreuses et diverses formes de communication avec lesquelles nous avons tous à faire manifestent avec une clarté évidente comment l'homme, dans sa structure anthropologique essentielle, est constitué, pour entrer en relation avec l'autre. Il le fait surtout par la parole. Dans sa simplicité, et sa pauvreté apparente, la parole, en s'inscrivant dans la grammaire commune du langage, se place comme un instrument qui réalise la capacité de relation des hommes. Celle-ci se fonde sur la richesse partagée d'une raison créée à l'image et à la ressemblance du Logos éternel de Dieu, c'est-à-dire de ce Logos dans lequel tout a été créé librement et par amour. Nous savons que ce Logos n'est pas demeuré étranger aux événements humains, mais, par amour, il s'est communiqué lui-même aux hommes - « ho Logos sarx egheneto », (« le Verbe s'est fait chair », Jn 1,14) - et, dans l'amour révélé par Lui, et donné en Christ, il continue à inviter les hommes à avoir une relation avec Lui et entre eux de façon nouvelle.

(en espagnol)

En s'incarnant dans le sein de Marie, le Verbe de Dieu offre au monde une relation d'intimité et d'amitié - « Je ne vous appelle plus serviteurs ... mais amis » (Jn 15, 15) - qui se transforme en source de nouveauté pour le monde et qui se place au milieu de l'humanité  comme commencement d'une civilisation nouvelle de la vérité et de l'amour. En effet, « l'Evangile n'est pas uniquement une communication d'éléments que l'on peut connaître, mais une communication qui produit des faits et qui change la vie (Spe salvi, 2). Cette auto-communication de Dieu est ce qui offre un nouvel horizon d'espérance et de vérité aux espérances humaines, et c'est de cette espérance que jaillit, déjà en ce monde, le commencement d'un monde nouveau, de cette vie éternelle qui illumine l'obscurité de l'avenir humain.

(en anglais)

Chers amis, vous qui travaillez dans des stations de radio catholiques, vous êtes au service de la parole. Les paroles que vous diffusez chaque jour sont un écho de cette Parole éternelle qui s'est faite chair. Vos paroles portent du fruit seulement dans la mesure où elle servent la Parole éternelle, Jésus Christ. Dans le dessein de salut de Dieu et sa Providence, cette Parole a vécu parmi nous, ou, comme le dit saint Jean, « a planté sa tente au milieu de nous »  (Jn 1, 14), dans l'humilité. L'Incarnation a eu lieu dans un village éloigné, loin des villes impériales bruyantes de l'Antiquité. Aujourd'hui, tout en utilisant les technologies modernes de communication, les paroles que vous diffusez sont aussi humbles, et parfois vous pourriez avoir l'impression qu'elles sont complètement perdues au milieu de la compétition avec les autres mass media bruyants et plus puissants. Mais ne vous découragez pas ! Vous semez la Parole « à temps et à contre temps »  (2 Tm 4, 2), et vous accomplissez ainsi le commandement de Jésus de prêcher l'Evangile à toutes les nations (Mt 28,19). Les paroles que vous transmettez atteignent un nombre incalculable de personnes, dont certaines sont seules et vos paroles leur parviennent comme un cadeau consolant, certaines sont curieuses et sont intriguées par ce qu'elles entendent, certaines ne fréquentent jamais l'Eglise parce qu'elles appartiennent à des religions différentes ou à aucune religion, et d'autres encore n'ont jamais entendu le nom de Jésus Christ, et cependant grâce à votre service, elles peuvent entendre pour la première fois les paroles du salut. Ce travail de semence patiente, poursuivi jour après jour, heure par heure, est votre façon de coopérer à la mission apostolique.

(en français)

Si les multiples formes et types de communication peuvent être un don de Dieu au service du développement de la personne humaine et de l'humanité entière, la radio, à travers laquelle vous exercez votre apostolat, propose une proximité et une écoute de la parole et de la musique, pour informer et détendre, pour annoncer et dénoncer, mais toujours dans le respect de la réalité et dans une claire perspective d'éducation à la vérité et à l'espérance. Jésus Christ nous donne en effet la Vérité sur l'homme et la vérité pour l'homme, et, à partir de cette vérité, une espérance pour le présent et pour l'avenir des personnes et du monde. Dans cette perspective, le Pape vous encourage dans votre mission et vous félicite du travail accompli. Mais, comme l'a souligné « Redemptoris missio », «il ne suffit pas d'utiliser les médias pour répandre le message chrétien et l'enseignement authentique de l'Église. Il est également nécessaire d'intégrer ce message dans la "nouvelle culture" engendrée par les communications modernes» (n. 37). En raison de son lien avec la parole, la radio participe à la mission de l'Église et à sa visibilité, mais elle génère également une nouvelle manière de vivre, d'être et de faire Église ; elle comporte des enjeux ecclésiologiques et pastoraux. Il est important de rendre attrayante la Parole de Dieu en lui donnant corps à travers vos réalisations et vos émissions pour toucher le cœur des hommes et des femmes de notre temps, et pour participer à la transformation de la vie de nos contemporains.

(en italien)

Très chers frères et sœurs dans le Christ, quelles perspectives enthousiasmantes s'ouvrent à votre engagement et à votre travail ! Vos réseaux peuvent représenter, dès maintenant, dans le monde, un écho petit mais concret de ce réseau d'amitié que la présence du Christ ressuscité, le Dieu-avec-nous, a inauguré entre le ciel et la terre, et entre les hommes de tous les continents, et de toutes les époques. En faisant ainsi, votre travail lui-même s'inscrira à plein titre, dans la mission de l'Eglise, que je vous invite à aimer profondément. En aidant le coeur de tout homme à s'ouvrir au Christ, vous aiderez le monde à s'ouvrir à l'espérance et à ouvrir tout grand les portes à cette civilisation de la vérité et de l'amour, qui est le fruit le plus éloquent de sa présence au milieu de nous. A tous, ma bénédiction !

[© Copyright du texte original plurilingue : Libreria Editrice Vaticana - Traduction : Anita S. Bourdin]