Benoît XVI bénira « l’Arche des jeunes » du Canada

Demain, le premier message aux évêques ad limina

| 750 clics

ROME, Mercredi 10 mai 2006 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI devrait recevoir ensemble le premier groupe des évêques canadiens qui effectuent leur visite quinquennale ad limina, demain matin, jeudi 11 mai, et bénir « l’arche d’alliance » que les jeunes porteront dans tout le Canada pour préparer le Congrès eucharistique international de Québec en 2008 qui coïncide avec le 400e anniversaire du diocèse de Québec.



Pour le P. Thomas Rosica, directeur de la télévision catholique du Canada, (Sel et Lumière), que Zenit a rencontré, ce voyage de l’arche est particulièrement important pour la préparation spirituelle de l’événement, et il profitera de l’expérience et de l’itinéraire suivi par la Croix des JMJ en préparation à Toronto 2002.

Après la bénédiction pontificale, l’arche sera portée, jeudi, par des jeunes du Canada et de Rome jusqu’à l’église des « jeunes », Sainte-Agnès en Agone, place Navone.

L’arche est un écrin d’un mètre de long, 60 cm de large et 60 cm de hauteur, artistiquement décoré d’icônes sur le thème de l’Eucharistie. Elle sera ensuite présente au rassemblement des jeunes du Québec intitulé « Montée Jeunesse », convoqué par le cardinal Marc Ouellet, archevêque de Québec, les 19-22 mai 2006.

A Sainte-Agnès, la messe sera célébrée, jeudi soir, par un jeune prêtre ordonné par Benoît XVI dimanche dernier, et la célébration sera suivie par une procession eucharistique place Navone.

Rappelons que, selon une coutume ancienne, les évêques d’une nation donnée se rendent auprès des tombeaux des apôtres Pierre et Paul pour implorer l'assistance de ces « colonnes » sur lesquelles s'est construite l'Église de Jésus Christ.

En plus d’un entretien personnel avec le pape Benoît XVI où chacun a l’occasion d’exposer la situation particulière de son diocèse et d’échanger sur sa mission pastorale, les évêques rencontrent aussi les responsables des différents dicastères de la curie romaine, l’organe chargé d’assister le pape dans le gouvernement pastoral de l’Église universelle.

Pour le Canada, les visites s’organisent habituellement en quatre temps, selon l’appartenance de chaque évêque à une assemblée régionale épiscopale.

Les membres de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ) sont ainsi les premiers à séjourner à Rome, du 1er au 15 mai 2006.

Quelques jours plus tard, du 18 au 31 mai, ce sera au tour de leurs confrères de la région de l’Atlantique de procéder à leur visite quinquennale.

Le Saint-Siège accueillera les évêques de l’Ontario du 1er au 11 septembre, alors que les évêques de l’Ouest canadien seront à Rome du 2 au 14 octobre.

Ce pourrait être l’occasion d’inviter le pape à participer au congrès eucharistique international de 2008.

Ces quatre délégations seront reçues par le pape qui leur transmettra un message pastoral. La Conférence des évêques catholiques du Canada ne participe pas à la visite ad limina, en tant que telle, mais chaque année trois de ses représentants – le président, le vice-président et le secrétaire général – rencontrent, à l’automne, les autorités vaticanes pour discuter des projets, préoccupations et défis de l’Église catholique au Canada.