Benoît XVI cite un message préparé par Jean-Paul II mais jamais prononcé

« Le monde a besoin de comprendre et d'accueillir la Miséricorde Divine »

| 1167 clics

ROME, Mardi 28 mars 2006 (ZENIT.org) – « Le monde a besoin de comprendre et d'accueillir la Miséricorde Divine! » : le pape Benoît XVI a cité un message préparé par Jean-Paul II pour le 3 avril 2005, mais jamais prononcé, lors de sa visite, dimanche dernier 26 mars, à la paroisse romaine dédiée au Père-Miséricordieux.



C’était la deuxième visite de Benoît XVI dans une paroisse de son diocèse, à l'est de Rome. Il y a célébré la messe et il a rencontré les responsables de l’animation paroissiale.

Dans son homélie, le pape a rappelé que Jean-Paul II avait voulu cette paroisse « en souvenir du Grand Jubilée de l'An 2000, pour manifester efficacement le sens de cet évènement spirituel extraordinaire ».

Jean-Paul II aurait dû prononcer le message qu'il avait préparé sur la Miséricorde Divine, le dimanche 3 avril, à midi, à l'occasion de la prière du Regina Caeli, en la fête de la Miséricorde Divine qu’il avait lui-même instituée sur les indications du message transmis par sainte Faustine Kowalska. Un dimanche à la veille duquel Jean-Paul II est retourné à la Maison du Père, au soir du 2 avril.

Jean-Paul II avait prévu de dire: « A l'humanité, qui semble parfois perdue et dominée par le pouvoir du mal, de l'égoïsme et de la peur, le Seigneur ressuscité offre en don son amour qui pardonne, qui réconcilie et qui ouvre l'âme à l'espérance. C'est un amour qui convertit les cœurs et donne la paix ».

« Le monde a besoin de comprendre et d'accueillir la Miséricorde Divine! », a écrit Jean-Paul II (cf. Zenit, 3 avril 2005).

Pour Benoît XVI, ce « manuscrit », constitue comme « un testament ».

Il commentait devant l’assemblée paroissiale: « Comprendre et accueillir l'amour miséricordieux de Dieu, doit être votre engagement tout d'abord au sein des familles et ensuite dans chaque milieu du quartier ».

Le pape a salué spécialement le curé de la paroisse, le cardinal vicaire Camillo Ruini et le cardinal Crescenzio Sepe, titulaire de cette église, ainsi que le vice-gérant du secteur Est de Rome, Mgr Luigi Moretti, et tous ceux qui collaborent aux activités pastorales.

Benoît XVI a conclu son homélie en invitant les fidèles à continuer de s’efforcer de faire de la paroisse « une vraie famille, où la fidélité à la parole de Dieu et à la Tradition de l'Eglise deviennent jour après jour une règle de vie ».