Benoît XVI en Jordanie, « pour vénérer les lieux saints »

Cérémonie de bienvenue à l´aéroport « Queen Alia » de Amman

| 1206 clics

ROME, Vendredi 8 mai 2009 (ZENIT.org) - « Je viens en Jordanie comme un pèlerin pour vénérer les lieux saints », a affirmé le pape Benoît XVI ce vendredi, à son arrivée à l'aéroport « Queen Alia », situé au sud de Amman, en Jordanie, première étape de la visite apostolique qui le conduira également en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Après un vol de quatre heures, le pape a été accueilli à sa descente d'avion par le roi Abdallah II et la reine Rania.

Avant son élection comme successeur de Pierre, le pape a visité trois fois la Terre sainte : en 1964, en 1992 et en 1994.

Dans son discours de bienvenue au pape, le roi Abdallah II, qui s'exprimait en anglais, de manière spontanée, a souligné l'importance de ce « pèlerinage historique sous le signe de la foi dans le Dieu unique », en rappelant la visite en ce même lieu du pape Jean-Paul II, à l'occasion du grand Jubilé de l'an 2000.

Le souverain jordanien a ensuite rappelé l'importance de l'engagement « à favoriser de toutes les manières possibles la coexistence pacifique entre le monde occidental et le monde musulman ».

« La division idéologique - a-t-il ajouté - produit des souffrances indicibles parmi les populations et il revient aux responsables politiques et aux hommes de bonne volonté de s'engager à surmonter ces divisions dans une attitude de dialogue mais aussi de respect réciproque ».

« La foi - a-t-il dit - est le centre de notre héritage culturel » et celle-ci « nous donne la responsabilité envers les autres et envers la justice, de donner l'espérance aux peuples et aux jeunes ».

Le pape a quant à lui souligné l'importance de la « liberté religieuse », « un droit humain fondamental », en précisant que « l'ouverture » de la Jordanie dans ce domaine est « appréciée ».

« La possibilité qu'a la communauté catholique jordanienne de construire des édifices publics de culte est un signe du respect de votre pays pour la religion, et en son nom, je veux dire combien cette ouverture est appréciée », a déclaré le pape.

Dans les prochains jours, le pape bénira les premières pierres des églises qui seront construites sur le site traditionnel du baptême de Jésus.

« Ma visite en Jordanie me donne l'heureuse occasion de dire mon profond respect pour la communauté musulmane, et de rendre hommage au rôle déterminant de Sa Majesté le Roi dans la promotion d'une meilleure compréhension des vertus proclamées par l'Islam », a poursuivi Benoît XVI.

Le pape s'est profondément réjoui des efforts déployés par la Jordanie dans ce domaine.

« Le Royaume de Jordanie a été depuis longtemps à l'avant-garde d'initiatives en faveur de la paix au Moyen-Orient et à travers le monde, en encourageant le dialogue interreligieux et en soutenant les efforts qui visent à une juste solution au conflit israëlo-palestinien, en accueillant des réfugiés provenant de l'Irak voisin, et en cherchant à réduire les extrémismes », a-t-il dit.

Le pape a conclu en rappelant l'importance pour les catholiques comme pour les musulmans du « commandement de l'amour », et en formant le voeu que sa visite contribue à aider les personnes à « grandir dans l'amour pour le Dieu Très Haut et Miséricordieux et dans un amour fraternel les uns pour les autres ».