Benoît XVI en pèlerinage à la « Sainte Maison » de la Vierge

Accueilli par quelque 10.000 personnes à Lorette

| 1296 clics

Anne Kurian

ROME, jeudi 4 octobre 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI s’est rendu en pèlerinage à la « Sainte Maison » de la Vierge, à Lorette, ce 4 octobre 2012. Il a été accueilli avec joie par quelque 10.000 personnes.

Le pape s’est en effet rendu à Lorette, dans la région italienne des Marches, pour marquer le 50e anniversaire du pèlerinage historique de Jean XXIII à Lorette et à Assise (4 octobre 1962) et pour confier à l’intercession de la Vierge Marie les travaux du synode des évêques sur la nouvelle évangélisation (7- 28 octobre 2012) et l’Année de la foi (11 octobre 2012- 24 novembre 2013).

Parti du Vatican en hélicoptère à 9h ce matin, il est arrivé aux environs de 10h10, souriant, en papamobile, sur le parvis du sanctuaire de la Vierge de Lorette, sous un soleil éclatant.

Il a été accueilli par la foule enthousiaste, au son de l’orgue. Les cloches sonnaient à toute volée depuis son atterrissage près du centre Jean-Paul II de Montorso.

A sa sortie de voiture, étaient présents notamment Mgr Giovanni Tonucci, archevêque prélat de Lorette et délégué pontifical pour le sanctuaire, M. Antonio Catricalà, sous-secrétaire à la Présidence du Conseil italien, représentant du gouvernement, M. Gian Mario Spacca, Président de la régions des Marches, M. Francesco Maria Greco, ambassadeur de l’Italie près le Saint-Siège, Mgr Adriano Bernardini, nonce apostolique en Italie.

Devant la basilique blanche, un abri avait été dressé pour la célébration de la messe. Face à l’autel, de part et d’autre de l’allée centrale, un parterre de fleurs jaunes recouvrait les marches du parvis. Sur les façades surplombant la place, le drapeau du Vatican avait était ajouté à côté des drapeaux italien et européen.

Paolo Niccoletti, maire de Lorette, a prononcé une allocution de bienvenue au pape, assis devant l’autel sculpté de motifs dorés. « Bon retour ici, Sainteté », lui a dit le maire à plusieurs reprises, évoquant le lien particulier entre les papes et la ville de Lorette, « une capitale spirituelle de l’Europe ». Paolo Niccoletti s’est également arrêté sur la « conjoncture actuelle », soulignant le « besoin d’unité de cohésion » pour que les jeunes retrouvent l’espérance.

Mgr Giovanni Tonucci a poursuivi en remerciant le pape pour le « don de l’Année de la foi » : il a annoncé notamment que chaque jour de cette année, une bougie sera allumée dans chaque famille croyante de Lorette, pour un moment de prière et méditation avec la Parole de Dieu. Un « engagement fort » qu’ils entendent « vivre avec fidélité », a-t-il ajouté, avant de conclure « merci à Dieu, merci à Pierre, merci à Benoît ! ».

Le maire a offert au pape, au nom de sa ville, un chapelet précieux, tandis que l’archevêque a fait cadeau d’une peinture représentant Benoît XVI devant la sainte Vierge, sur fond de ciel mordoré.

Au terme des salutations, Benoît XVI s’est recueilli quelques instants devant la Vierge noire de Lorette, couronnée et vêtue d’or, à droite de l’autel, avant d’entrer dans le sanctuaire, où il a été salué par le P. Mauro Jöhri, Ministre général de l’Ordre des frères capucins, et par la communauté des capucins qui administrent le sanctuaire.

Benoît XVI a ensuite pénétré dans la « Sainte Maison », construite avec les pierres de la maison de la Vierge à Nazareth, rapportées par des chrétiens au 13e siècle. Selon la tradition en effet, trois murs de la maison de Marie à Nazareth y sont conservés depuis 1294. Des études archéologiques attestent l'origine galiléenne de ces pierres.

Après un temps de prière, agenouillé devant le Saint-Sacrement, Benoît XVI a allumé de sa main un porte-bougie, avant de rejoindre le parvis pour la célébration de la messe, entouré du cardinal Secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone, de Mgr Giovanni Tonucci, de Mgr Salvatore Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation, et de Mgr Nikola Eterovic, Secrétaire général du synode des évêques.

La messe était animée par les choristes du sanctuaire, en aube blanche, accompagnés entre autres de l’orchestre de l’aéronautique militaire, en costumes bleu marine.

La Sainte Maison de Lorette, qui était « située sur une route », illustre le fait qu’elle est « une habitation ouverte à tous » et « sur le chemin de tous », a déclaré Benoît XVI durant son homélie : cette maison fait « demeurer, habiter et en même temps fait cheminer » l’homme et lui rappelle qu’il est « en chemin vers une autre maison, vers la maison définitive, celle de la Cité éternelle ».

Au terme de la célébration, Benoît XVI a été longuement applaudi par la foule qui scandait joyeusement : « Benedetto ! ». Il a quitté le sanctuaire pour se rendre au Centre Jean-Paul II, pour le déjeuner.

Dans l’après-midi, le pape a salué les organisateurs de la visite et les différentes autorités qui l’ont accueilli. Il est reparti pour Rome aux environs de 17h.

C’était la seconde visite de Benoît XVI à Lorette en tant que pape, après celle de 2007 pour l’Agora des jeunes (cf. Zenit du 24 août 2007).