Benoît XVI encourage le dialogue chez les couples mariés

Rassemblement des Equipes Notre Dame à Brasilia

| 1361 clics

Anne Kurian

ROME, lundi 23 juillet 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI encourage les couples mariés à privilégier du temps pour « parler et s’écouter, pour se comprendre l'un l'autre », afin de faire face aux « surprises et aux difficultés d’un long chemin » en commun: ce que les Equipes Notre Dame appellent, à l'école du P. Henri Caffarel, "le devoir de s'asseoir" (cf. http://www.equipes-notre-dame.fr/).

C’est ce qui ressort d’un message du pape à l’occasion du XIe Rassemblement international des Equipes Notre Dame qui se déroule au Brésil, à Brasilia, du 21 au 26 juillet 2012 sur le thème: "Oser l’Evangile" (cf. Zenit du 7 mai 2012, http://www.zenit.org/rssfrench-30748). Le dominicain anglais Timothy Radcliffe en est le prédicateur principal. Mgr Eric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris, est également présent.

Le pape transmet aux participants ses « salutations paternelles », dans une lettre adressée le 5 juillet 2012 par le cardinal Secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone au cardinal Raymundo Damasceno Assis, archevêque d’Aparecida au Brésil, qui préside la rencontre.

Pour « vivre une spiritualité incarnée d’époux chrétiens », le mouvement des Equipes Notre Dame « encourage ses membres à boire constamment aux fontaines de la grâce du sacrement du mariage et de la participation à l’eucharistie dominicale », rappelle Benoît XVI.

Le mouvement encourage aussi, parmi ses « suggestions simples et concrètes », au « devoir de s’asseoir », ajoute-t-il.

Il s’agit, rappelle le pape, d’« un engagement – au minimum mensuel – à un temps de dialogue personnel entre les époux », vécu « dans une totale sincérité et dans un climat d’écoute réciproque ».

Benoît XVI invite à « cultiver cette précieuse habitude de s’asseoir l’un à côté de l’autre » pour « parler et s’écouter, pour se comprendre l'un l'autre », afin de faire face aux « surprises et aux difficultés d’un long chemin ».

Pour le pape en effet, « le dialogue sincère et constant entre les époux est essentiel pour éviter que naissent, croissent et se sédimentent les incompréhensions qui, souvent, finissent en ruptures irrémédiables ».

Evoquant le 50e anniversaire de l’ouverture du Concile Vatican II et l’Année de la foi qui sera inaugurée en octobre 2012, Benoît XVI invite les époux chrétiens à être « le visage souriant et doux de l’Eglise », c’est-à-dire « les messagers les meilleurs et les plus convaincants de la beauté de l’amour soutenu et nourri par la foi ».

En ce sens, affirme-t-il, « un homme et une femme qui s’aiment, un sourire d’enfant, la paix d’un foyer » sont autant de « reflets d’un autre amour ». C’est pourquoi « les couples proclament, non seulement en parole, mais par toute leur vie, les vérités fondamentales sur l’amour humain et sa signification la plus profonde ».

« L’actualité et l’urgence » de la mission des Equipes Notre Dame n’ont pas « diminué » mais au contraire se sont « accrues », à la lumière des difficultés que le mariage et la famille vivent aujourd’hui, estime Benoît XVI, rendant hommage à « l’intuition de longue portée » du P. Henri Caffarel, fondateur du mouvement.

Les Equipes Notre Dame comptent aujourd’hui quelque 126.000 membres répartis dans 80 pays dans le monde et plus de 7.000 prêtres conseillers spirituels. C’est la première fois qu’un rassemblement international du mouvement a lieu hors de l’Europe.