Benoît XVI est arrivé à Milan, accueilli par une foule dynamique

Rencontre sur le parvis de la cathédrale

| 23834 clics

Anne Kurian

MILAN, vendredi 1er juin 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI est arrivé à Milan en fin d’après-midi, ce 1er juin 2012, pour se joindre à la VIIe Rencontre mondiale des familles : le pape a rencontré des milliers de participants, - qui lui ont réservé un accueil dynamique et enthousiaste -, avant d’assister à un concert à la Scala de Milan.

Aux environs de 17h, l’avion de l'Alitalia, a atterri à l’aéroport de Milan. Benoît XVI en est descendu, sous le soleil, accueilli par des enfants qui lui ont remis une gerbe de fleurs.

Le pape a été salué par Andrea Riccardi, ministre de la coopération internationale et de l'intégration, représentant du gouvernement, ainsi que par les autorités civiles et ecclésiastiques.

Benoît XVI a été transféré en papamobile, durant une vingtaine de minutes, jusqu’à la place de la cathédrale de Milan (le "Duomo"), où des milliers de personnes l’attendaient, agitant des foulards aux couleurs de la Rencontre des familles.

Sur la place de la cathédrale, noire de monde, un accueil très chaleureux et dynamique lui a été offert : partout, des bébés, des enfants, des jeunes, des couples, qui l'acclamaient avec force démonstrations de joie.

« Bienvenue à Milan ! » ne cessaient de scander les animateurs, dans les haut-parleurs, demandant – peine perdue – aux participants de ne pas agiter leurs foulards pour permettre aux voisins de voir le pape.

Sur le podium dressé devant la cathédrale, Benoît XVI a été accueilli par le maire de Milan, Giuliano Pisapia, qui a constaté la « grande joie » des visiteurs. Il a assuré notamment de sa volonté de travailler « côte à côté » avec l’Eglise, regardant « ensemble vers un objectif commun », et mettant au centre des décisions la « justice sociale et non le profit » : « Les familles, colonnes de la vie sociale sont la priorité dans les préoccupations politiques », a-t-il ajouté.

Le cardinal Scola, archevêque de Milan, a confié son « émotion et sa joie » procurées par la visite du pape: il a rappelé l’héritage de l’Eglise de Milan et il a souligné son importante contribution, notamment dans le domaine de l’éducation.

La foule, énergique, reprenait les applaudissements et les slogans en l’honneur de Benoît XVI, aussitôt que les discours prenaient fin. Le discours de Benoît XVI, enfin, a été ponctué par des salves d’applaudissements et d’acclamations régulières, où les « Benedetto ! » se joignaient aux "hourrahs!"

Le pape a encouragé à « mettre le levain de l’Evangile » dans la société contemporaine et à redécouvrir la famille comme « patrimoine principal de l’humanité, garante d’une culture en faveur de l’homme ».

Benoît XVI a ensuite donné sa bénédiction apostolique, avant de quitter les lieux, sous les applaudissements.

Benoît XVI a ensuite assisté à un concert à la Scala de Milan. Et la foule s'est retrouvée devant la cathédrale pour une adoration du Saint-Sacrement, notamment en faveur des victimes du séisme qui frappe l'Italie du Nord, l'Emilie, depuis quelque dix jours.

Demain soir, 2 juin, il rencontrera les milliers de familles du monde participant à l’évènement, pour une « fête des témoignages » au parc-aéroport de Bresso, où il célèbrera une messe dimanche 3 juin au matin.

Mais il rencontrera aussi le clergé et les consacrés, et une foule de confirmands, au fameux stade "San Siro".