Benoît XVI évoque la solennité de saint Stanislas, évêque et martyr

| 882 clics

ROME, Dimanche 7 mai 2006 (ZENIT.org) – Après la prière du Regina Caeli, ce dimanche, à midi, le pape Benoît XVI a salué, dans leur langue, les Polonais présents, en évoquant la fête liturgique de saint Stanislas, évêque et martyr, demain, 8 mai : une « solennité » en Pologne.



Le pape se rendra en Pologne sur les pas de Jean-Paul II du 25 au 28 mai.

Saint Stanislas de Cracovie, évêque et martyr (mort en 1079) est fêté au calendrier général en avril, mais on le fête demain en Pologne: il est en effet patron de la Pologne et du diocèse de Cracovie dont il fut l’évêque, de 1072 à sa mort. Il a été canonisé à Assise en 1253 par le pape Innocent IV.

Pasteur infatigable, il se heurta au roi Boleslas II qu’il exhortait à la fidélité conjugale et au respect des femmes. Boleslas n’avait pas de scrupules non plus à confisquer des biens ecclésiastiques. La persévérance du roi dans son comportement immoral lui valut l’excommunication.

Le roi répondit par un arrêt de mort à l’encontre de l’évêque qui fut assassiné alors qu’il célébrait la messe en l’église Saint-Michel, en dehors des remparts, le 11 avril 1079. Son corps eut le traitement alors réservé aux traîtres : ses quatre membres furent tranchés à la scie.

Mais le peuple de Cracovie n’entendait pas se laisser gouverner par un tyran injuste: le deuil et la colère de la foule chassèrent le roi du pays.

Depuis 1088, la dépouille de l’évêque martyr repose en la cathédrale de Cracovie où Benoît XVI ira se recueillir. Il est parfois représenté auprès d'un mort qu’il aurait ramené à la vie pour lui permettre de témoigner devant le roi qu’un terrain avait été acquis par l’Eglise tout à fait légalement.