Benoît XVI exhorte les fidèles à placer leur confiance en Dieu

Homélie de la messe célébrée à Floriana

| 1245 clics

ROME, Dimanche 18 Avril 2010 (ZENIT.org) - Avec Dieu, nous pouvons tout mais sans lui, nous ne pouvons rien, a affirmé Benoît XVI en exhortant les fidèles à placer leur « confiance » en Dieu et à soigner leur « relation d'amour » avec lui.

Benoît XVI a célébré la messe dans la matinée du 18 avril sur la plus grande place de Malte située devant l'Eglise saint Publius à Floriana. A l'occasion de son 14e voyage international à Malte pour le 1950e anniversaire du naufrage de saint Paul sur l'île, Benoît XVI a mis en garde le peuple de Malte contre ces « voix » qui cherchent aujourd'hui « à nous persuader de mettre de côté notre foi en Dieu et en son Eglise et de choisir par nous-mêmes les valeurs et les croyances dans lesquelles vivre ».

« Elles nous disent que nous n'avons pas besoin de Dieu ou de l'Eglise », a-t-il ajouté en invitant à se remémorer le passage de l'Evangile du jour, relatant la nuit infructueuse de pêche des disciples pourtant « pécheurs expérimentés ». « Laissés à eux-mêmes, leurs efforts étaient demeurés infructueux », mais « quand Jésus se tint à leurs côtés, ils prirent dans leurs filets une énorme quantité de poissons ». « Si nous plaçons notre confiance dans le Seigneur et que nous suivons ces enseignements, nous recueillerons toujours d'immenses récompenses », a insisté le pape.

Le pape a aussi mis en garde contre la tentation de penser que « la technique si avancée d'aujourd'hui peut répondre à tous nos besoins et nous sauver de tous les dangers et de tous les périls qui nous guettent ». Dieu « est le seul à pouvoir nous protéger du mal, il est le seul à pouvoir nous guider à travers les tempêtes de la vie ». « Avec lui, nous pouvons tout ; sans lui, nous ne pouvons rien faire », a-t-il affirmé.

Devant les milliers de fidèles maltais, le pape a évoqué l'importance de « notre relation avec le Seigneur » qui « fournit les clefs de notre bonheur et de notre accomplissement humain ». Dieu « nous appelle à une relation d'amour », a-t-il ajouté.

Au cours de son homélie, Benoît XVI a également appelé à prendre exemple sur don Gorg Preca, premier saint maltais canonisé en 2007 par Benoît XVI. « Son infatigable travail de catéchèse, inspirant aux jeunes comme aux anciens un amour pour la doctrine chrétienne et une profonde dévotion pour le Verbe de Dieu incarné, constitue un exemple que je vous recommande de poursuivre ».

S'adressant particulièrement aux prêtres en cette année sacerdotale, Benoît XVI a rappelé don Gorg comme « un prêtre d'une humilité, d'une bonté, d'une douceur et d'une générosité remarquables, profondément enraciné dans la prière et habité par la passion de communiquer les vérités de l'Evangile ». « Qu'il soit un modèle d'inspiration pour vous dans l'accomplissement de la mission que vous avez reçue de paître le troupeau du Seigneur ».

« Rappelez-vous, également, la question que le Seigneur ressuscité a posée par trois fois à Pierre : ‘M'aimes-tu ?' ». « C'est la question qu'il pose à chacun de vous », a affirmé le pape. « Avec Pierre, ayez le courage de répondre : ‘Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime' et d'accepter d'un cœur reconnaissant la très belle tâche qu'il vous a assignée ».

Marine Soreau