Benoît XVI invite à ne pas confondre le rôle des prêtres et des laïcs

Visite ad limina des évêques brésiliens

| 4408 clics

ROME, Vendredi 18 Septembre 2009 (ZENIT.org) - Les « membres » de l'Eglise « n'ont pas tous la même fonction » : « c'est cela qui constitue la beauté et la vie du corps », a affirmé Benoît XVI en invitant à « éviter la sécularisation des prêtres et la cléricalisation des laïcs ».

Devant les évêques brésiliens du nord-est du Brésil, qu'il a reçus en audience à l'occasion de leur visite ad limina, le 17 septembre, le pape a demandé que les fidèles laïcs s'engagent « à exprimer dans la réalité, même à travers un engagement politique, une vision anthropologique chrétienne et la doctrine sociale de l'Eglise ».

Il a ajouté qu'en revanche « les prêtres doivent rester éloignés d'un engagement personnel en politique, afin de favoriser l'unité et la communion de tous les fidèles et de pouvoir ainsi être un point de référence pour tous ».

Pour Benoît XVI, « il est important de faire grandir cette conscience chez les prêtres, chez les religieux et chez les fidèles laïcs, en encourageant et en veillant à ce que chacun puisse se sentir motivé et agir selon son propre état ».

Benoît XVI a expliqué qu'il ne faut pas se résigner à une carence de prêtres en se laissant « consoler » par le fait que cette carence mettrait « mieux en évidence le rôle des fidèles laïcs ».

« Ce n'est pas le manque de prêtres qui justifie une participation plus active et consistante des laïcs », a-t-il dit. « En réalité, plus les fidèles sont conscients de leurs responsabilités dans l'Eglise, plus l'identité spécifique et le rôle irremplaçable du prêtre comme pasteur de la communauté tout entière est évidente », a-t-il ajouté.

Dans son discours, le pape a exhorté les évêques brésiliens à « demander au Seigneur d'envoyer des ouvriers pour sa moisson ». « Il est important d'éviter que la situation actuelle, où beaucoup d'entre vous sont contraints d'organiser la vie ecclésiale avec peu de prêtres, soit considéré comme normale ou typique de l'avenir ».

« Vous devez concentrer vos efforts pour réveiller de nouvelles vocations sacerdotales et trouver les pasteurs indispensables à vos diocèses, vous aidant réciproquement afin que tous disposent de prêtres mieux formés et plus nombreux pour soutenir la vie de foi et la mission apostolique des fidèles », a insisté le pape.

En cette année sacerdotale, Benoît XVI les a enfin invités à prendre exemple sur le curé d'Ars, « modèle actuel pour vos prêtres, en particulier pour vivre le célibat comme une exigence de don total de soi ».